Grand emprunt, petit début !

25 novembre 2009 - Posté par Alain Grandjean - ( 5 ) Commentaires

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0
alaingrandjean-entretien-les-echos

Après la fin de nos travaux au sein de la commission Grand Emprunt, j’ai écrit pour les Echos (sorti hier matin, 24/11/09) ce que je pensais de ce travail.

Extrait : « Pour trouver rapidement de nouvelles ressources financières, sans prendre le risque de ruiner les finances publiques, la méthode la plus efficace nous semble être la mise en place, par la Banque centrale, d’une ligne de 100 milliards d’euros, à dépenser dans les cinq ans, exclusivement consacrée au financement de la transition écologique. Cette ligne exceptionnelle, créée pour faire face à un péril historique, ne serait pas comptée dans le calcul de la dette publique, car elle n’aurait pas à être remboursée. La Banque refinancerait (comme elle le peut juridiquement) la Caisse des Dépôts et Consignations qui alimenterait une agence chargée de répartir le montant de la somme empruntée pour les projets d’infrastructure. »

A ce sujet, voir également cette interview vidéo de l’Expansion, à la minute 2:14. Et sinon, téléchargez le rapport de la Commission Grand Emprunt

 

Laisser un commentaire

5 Responses to “Grand emprunt, petit début !”

  1. Avoir son portrait au dessin dans les Echos, ça doit avoir son petit effet :)

  2. « La folie, c’est de se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent … La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information … La bureaucratie réalise la mort de toute action » Einstein

    « Innover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d’avoir une vieille idée » Land.

    « Celui qui n’appliquera pas de nouveaux remèdes doit s’attendre à de nouveaux maux ; car le temps est le plus grand des innovateurs » Bacon.

    « Entreprendre consiste à changer un ordre existant » Schumpeter.

    Le choix des bénéficiaires du grand emprunt est confié à des bureaucrates (OSEO) ayant plongés notre pays dans la déchéance économique depuis + de 50 ans, inexpérimentés, avec de vieilles idées, ils ne veulent surtout pas changer l’ordre existant qui leur assure depuis trop longtemps une rente juteuse, prime honteuse à l’incompétence.

    http://www.les-cercles.fr/economie/economie-societe/politique-economique/1339-le-grand-emprunt-les-innovateurs-et-oseo

    • Bonjour,
      Je comprends votre frustration, mais vous comprendrez que je tienne à influer à la discussion dans ce blog un caractère constructif qui exclue des critiques unilatérales et accablantes sans, par exemple, d’éléments concrets de proposition pour mieux faire.
      Je vous invite donc à reformuler votre propos…
      Cordialement,
      Alain Grandjean

  3. Surtout que le grand emprunt est surtout utilisé pour les universités (Campus) pour 10 milliards, pour l’ANR (financement de la recherche) avec 8 milliards, pour l’ADEME (environnement, énergies renouvelables, éco-industrie) avec 2 ou 4 milliards, pour le Fonds du Numérique (2 milliards), pour la fibre optique et l’amorçage (par la Caisse des dépôts), pour des institutions tels que le CEA, l’ONERA… etc. Tandis qu’Oséo est bon dernier en tant qu’opérateur et en plus, les 500 millions d’euros qui devaient servir à recapitaliser la partie « banque » d’Oséo sont en fait prélevé sur les bonus des traders bancaires…. Le reste servant à faire du prêt bancaire pour des entreprises rentables… HS47 est donc très loin de la vérité. Et enfin, je me demande pourquoi il dit qu’Oséo est responsable de la déchéance économique ? Cette personne (HS) n’est elle pas un peu bizarre ???

journal

Bibliothèque et papiers de référence