Prise de position d’économistes allemands contre les mesures européennes face à la crise de la dette

12 mars 2011 - Posté par Alain Grandjean - ( 0 ) Commentaires

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0
manifeste-economistes-allemands

Des économistes allemands s’opposent massivement aux mesures proposées par l’UE pour tenter de secourir les pays partenaires surendettés.

Dans un manifeste publié le 17 février, ils fustigent un plan de sauvetage « illégitime », qui aurait des conséquences désastreuses à la fois pour les pays surendettés et pour l’ensemble de l’UE.

Le manifeste, rédigé par les quatre économistes Andreas Haufler, Bernd Lucke, Monika Merz et Wolfram F. Richter, a été soumis à un vote ouvert au « Plénum des économistes » [1] : 189 ont voté pour, sept ont voté contre, et onze se sont abstenus. Il s’adresse au gouvernement fédéral allemand et le somme de prendre ses responsabilités face aux mesures proposées par l’Europe afin de prévenir les conséquences d’un échec du plan de sauvetage européen.

Selon eux, ces mesures qui garantissent la responsabilité de l’UE tout en offrant des conditions de crédit avantageuses aux Etats en proie à des crises de liquidité encourageraient ces derniers à persévérer dans une logique d’endettement plutôt que d’assainir leurs finances par des mesures structurelles. De plus, en faisant peser la dette sur les Etats partenaires (en premier lieu l’Allemagne), ce plan de sauvetage mettrait en péril les fondements mêmes de l’Europe par un principe de redistribution injuste. En clair, il s’agirait de demander aux contribuables des pays économiquement solides (l’Allemagne et les Etats du Nord) de payer pour réparer les erreurs de gestion des pays « PIIGS » (Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne). Ils dénoncent à ce sujet le refus de la part de l’Europe d’admettre l’état d’insolvabilité de ces pays, et les concessions de la BCE qui en oublie son obligation contractuelle de stabilité monétaire.

La solution proposée par ces économistes passe par un plan de redressement, impliquant la possibilité (obligation ?) de déclarer ces Etats insolvables (déclaration qui devrait être confiée à un organisme indépendant comme le FMI), suivie d’un rééchelonnement de la dette associé à d’importantes réformes structurelles. C’est seulement lorsque toutes ces conditions seraient réunies que l’UE pourrait envisager d’apporter son aide aux Etats concernés.

En clair, ces économistes « éclairés » proposent de se désolidariser des pays surendettés afin de sauvegarder la solidarité européenne : soyons solidaires, tant que cela ne nous coûte rien ! Inquiétant paradoxe…

Résumé et traduction complète ci-dessous : Julia Grandjean


[1] Le « Plénum des économistes » (en allemand « Plenum der Ökonomen ») est un groupement sur Internet d’universitaires allemands, professeurs d’économie en Allemagne et à l’étranger, créé en juillet 2010 à l’initiative de M. Bernd Lucke (coauteur du manifeste), face à la crise de l’Euro. L’idée était de créer « un parlement virtuel » de tous les économistes allemands pour faire entendre leur voix face aux décisions prises par le gouvernement et le Parlement, à qui ils reprochent notamment un manque de compétences en matière d’économie et des prises de décision de court-terme. Il est à noter que les 3 autres coauteurs de l’article sont à la direction du « Plénum ».

Voici une traduction complète du manifeste (cliquez sur le lien ‘fullscreen’ pour lire en plein écran) :
Manifeste des professeurs d’économie politique allemands au sujet de la crise de la dette

Laisser un commentaire

journal

Bibliothèque et papiers de référence