La BCE finance directement l’industrie automobile

21 février 2012 - Posté par Alain Grandjean - ( 3 ) Commentaires

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0
1508115_3_8e69_un-des-problemes-majeurs-des-constructeurs-est_2703779b926ddc080a86646e97f6d05b

La mesure que nous proposons « le financement par la Banque Centrale de la transition écologique » est parfois considérée comme très hétérodoxe, voire franchement délirante (Voir les réponses aux questions fréquentes relatives à la proposition).

La technique la plus précise consiste en l’émission d’obligations de projet (project bonds en eurolang) susceptible d’être accepté en « collatéral « (en jargon financier) par la BCE en contrepartie d’euros.

La BCE ne voudra jamais, nous dit-on. Voire. La BCE n’a pas les scrupules ou les pudeurs qu’on lui prête.

Le 29 février, elle procédera à une nouvelle opération de prêts à 3 ans pour soutenir le système financier européen. Le Comité Français des Constructeurs Automobiles nous apprend que « Cette aide s’adresse en priorité aux banques, mais les branches financières des constructeurs d’automobiles sont aussi éligibles au guichet de la BCE, bien moins onéreux que les marchés obligataires; »
Le lobby automobile sera-t-il plus puissant que le lobby écolo? Ou simplement plus imaginatif? ou les deux?
Quoi qu’il en soit cette décision me semble un pas de plus en faveur de cette idée et doit nous donner un sérieux espoir. Quel gouvernement peut résister à l’idée de financer des investissements, créateurs d’emplois et porteurs d’avenir? Sans doute la seule solution concrète pour nous sortir de la seringue suicidaire des politiques d’austérité.

Alain Grandjean

Laisser un commentaire

3 Responses to “La BCE finance directement l’industrie automobile”

  1. merci pour votre veille politique pleine d’espoir ! La jeunesse veut travailler ! decidons de l’aider !

  2. Avis d’un néophyte : se réjouir d’un tel procédé est peut-être un peu rapide, pour deux raisons :
    1) La bce prête à un taux faible aux constructeurs automobile, soit, mais ils s’avère si on creuse un peu que ces constructeurs appartiennent aux banques privées ! Encore une fois, les banquiers privés se gavent donc de l’argent populaire, à moindre taux !
    2) Relancer la production, sous couvert d’emploi, amè,e donc à produire plus de voiture. Bien. Donc, de nouveaux crédits pour les acheter, plus d’essence à consommer, plus de co2 et de dommages collatéraux pour la survie de la planète. Une bonne affaire, en fin de compte, ou une balle de plus dans le pied de notre avenir ?

    • A matt66. j’ai mentionné cette information car elle montre que le mécanisme de financement direct d’un projet par la BCE est possible.
      en revanche je suis bien d’accord;il n’est pas souhaitable de laisser la BCE décider des projets à financer. En l’occurrence nous souhaitons que soient prioritairement financés des investissements permettant de réduire les consommations de ressources.
      Bien cordialement.
      AG

journal

Bibliothèque et papiers de référence