Innover pour financer. Mission sur les financements innovants pour le climat

8 mars 2015 - Posté par Alain Grandjean - ( 2 ) Commentaires

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0
innover

Dans le cadre de la préparation de la COP 21 (21ème conférence des Parties sur le changement climatique), le Président de la République vient de confier une mission à une commission indépendante, idée qui lui a été suggérée par Nicolas Hulot.

Cette commission sera co-présidée par Alain Grandjean, membre du comité scientifique de la Fondation Nicolas Hulot et associé de Carbone 4 et par Pascal Canfin, ancien ministre et actuellement conseiller principal pour  le think-tank Américain World Resources Institute.

Un des points clefs de la négociation sur le climat portera sur le respect des engagements pris en 2009 à Copenhague en matière de financement (100 milliards de dollars par an à partir de 2020), ce qui rendra nécessaire l’usage d’outils innovants du fait du contexte de tension sur les finances publiques de nombreux pays.

La commission constituée d’économistes, d’acteurs financiers et de représentants d’entreprises conseillera le gouvernement Français sur la façon de faire avancer le calendrier des financements innovants dans les différentes enceintes internationales auxquelles il participe.

Elle devra contribuer à la mobilisation, souhaitée par la France, des chefs d’Etat et des décideurs sur ces problématiques de financement en amont de Paris 2015.

Les résultats du rapport sont attendus pour fin mai 2015.

PS. voir cette conférence à l’AFD : « comment initier enfin la transition ? » où le fonds vert et les questions de financement avaient été soulevés par beaucoup. 

 

Laisser un commentaire

2 Responses to “Innover pour financer. Mission sur les financements innovants pour le climat”

  1.   A-J Holbecq   14 mars 2015 à 13 h 44 min

    Seule la monétisation directe par les banques centrales n’est pas payé par les citoyens ( prélèvement fiscal ou gain pour les financiers )
    Bon courage Alain …

    •   Alain Grandjean   15 mars 2015 à 19 h 13 min

      certes André-Jacques mais il s’agit ici pour nous de faire avancer la mise en oeuvre d’instruments ou de dispositifs qui peuvent être mis en oeuvre dans le contexte actuel; sur le front de la création monétaire directe, les choses sont bloquées en Europe; j’espère en apprendre un peu plus en la matière sur ce qui se passe dans les autres continents; bien à toi.
      Alain

journal

Bibliothèque et papiers de référence