Home
»
»
Retour à l’accueil

Retour à l’accueil

Posté par Alain Grandjean - ( 10 ) Commentaires

logo_accueil

La page d’accueil du blog est en chargement …

Répondre à Laurent K

10 Responses to “Retour à l’accueil”

  1. Bonsoir
    Merci pour tout ce temps partagé avec l’ensemble des citoyens du monde, qui nous permet de mieux comprendre et agir à notre niveau !
    Bravo pour la mise à jour du site, qui ouvre de belles perspectives.
    Benoit

  2. Après avoir lu l’intégralité du blog je ne peux dire que bravo et merci !
    C’est vraiment agréable de voir l’aspect argumentaire et factuel de ce sentiment que nous avons au fond de nous et qui nous dit : Combien de temps encore cela pourra-t-il durer ?

    Merci à toi et à Mr. Jancovici.

  3. Bonjour,
    Je découvre ce site et apprécie la clarté du propos dont je partage la plupart des idées.
    A mon petit niveau local, je souhaiterais réutiliser (dans un blog, voire un essai ?) la parabole de l’île de Pâques que je trouve parfaite pour introduire certains propos. Puis-je en obtenir l’autorisation en référençant bien-sûr la source ? Par avance, merci.

    •   Alain Grandjean   17 juin 2018 à 20 h 23 min

      @christian oui, avec quelques précautions que je vous ai précisées par mail. bien à vous. AG

  4.   CHATEAU Dominique   6 juillet 2018 à 10 h 43 min

    Via JMJ, je découvre votre site (mieux vaut tard que jamais) sans être doté des qualités techniques et scientifiques qui alimentent votre réflexion et celles des commentaires qui l’accompagne (je suis plutôt dans la catégorie artiste), j’avais une question/réflexion, de type domestique, à vous soumettre.
    D’après les perspectives, peu réjouissantes, que Carbone4 (entre autre) propage et démontre, une solution politique, forcément inadaptée et incongrue, pourrait être le rationnement. X kW par mois, X volumes de gaz ou d’essence par mois etc. Et là, moi qui n’ai toujours pas compris à quoi peut bien servir le compteur Linky, je lui trouve, dans le cas de figure d’un rationnement, une fonction très en adéquation avec ce type de projet. Bien évidemment ce genre de remarque passe par une théorie « conspirationniste » des acteurs de l’énergie électrique ce qui est désagréable, mais il peut y avoir aussi un concours de circonstances ! En résumé : Le rationnement est-il envisageable ? Si oui, Linky serait-il un outil adapté ? Merci et bravo pour votre travail, cordialement, Dominique.

  5.   Roumens Baudouin   25 juillet 2018 à 8 h 12 min

    Bonjour

    Je croyais que vous étiez une secte nombriliste, mais Jean-Pierre m’a détrompé.
    J’ai bien connu l’histoire de l’école d’Uriage à laquelle mon père a fait un stage de commandement et dont je possède la quintessence « Vers le style du XX° siècle ». Son fondateur Dunoyer de Ségonzac était votre devancier.

    Sympathie

    Baudouin

  6. Bonjour,

    Un grand merci pour ce blog qui répond à bien des questions et bien sûr nous amène à en poser d’autres. La principale est : pourquoi les choses n’avancent-elles pas plus vite une fois que des diagnostiques sont posés et qu’une solution originale de financement de la transition énergétique a été trouvée.

    Attentif au sujet du dérèglement climatique à peu près depuis le film d’Al Gore, j’ai eu la naïveté de croire en 2015 que la COP21 venait d’inscrire sur l’humanité sur une trajectoire où nous allions commencer à piloter la transition énergétique à l’échelle mondiale. Et depuis les mauvaises nouvelles s’accumulent qu’elles soient politiques (sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris, inaction ou, au minimum, action trop lente de nos gouvernants) ou écologiques (l’affinage de nos modèles, les mesures qui sont faites sont régulièrement plus mauvaises qu’estimées, que ce soit la fonte plus rapide du permafrost ou le réchauffement plus rapide des océans).

    Bien sûr le financement de la transition est le nerf de la guerre, comme dans toute crise. Et c’est ainsi que j’ai découvert votre blog. A l’image de ce qui a été fait lors de la crise financière, monétaire, économique de 2008, j’ai imaginé que pourrions financer la transition par un mécanisme proche du quantitative easing, mais contrairement à vous, je ne suis pas économiste, et j’ai donc cherché si cette hypothèse avait déjà été formulée. Eh oui, je l’ai retrouvée dans l’une de vos publications de 2011, mais il y a peut-être plus ancien.

    Mais alors, comment se fait-il qu’en 2019, ce ne soit pas encore en place ?

    Merci pour tous ces éléments qui, j’espère, permettront de faire bouger les choses et de sauver la planète de nos enfants.

ic_flame Articles similaires

journal

Bibliothèque et papiers de référence