flame

Les actualités

Numérique à l’école : modeste proposition pour sortir de l’obscurantisme
De : Alain Grandjean

Catégories :
Le Désastre de l'école numérique
18 Jun 2019

Depuis le lancement du plan numérique par la ministre de François Hollande, Madame Najat-Belkacem, on entend deci delà des contestations. Parents et professeurs s’émeuvent d’éventuels désagréments liés à ce plan ambitieux. Aucun d’entre eux, c'est évident, ne souhaite bannir le numérique des écoles, comme le font de façon certainement un peu extrémiste les élites de Google, Facebook et autres Gafam de la Silicon Valley, pour leurs propres enfants. Une petite revue des arguments avancés concernant l'usage du numérique à l'école ne fait pour autant pas de mal. Après ce tour d’horizon un peu rapide nous nous permettrons de présenter notre modeste proposition pour sortir par le haut de cette controverse.

Ce texte nous a été envoyé par une enseignante, qui n'a pas souhaité signer de son nom complet, en raison des récentes polémiques sur le

Comment BPIFrance pourrait devenir sans attendre la banque française du climat ?
De : Billet invité

BPIfrance
3 Jun 2019

Les banques publiques d’investissement existantes, au premier rang desquelles Bpifrance, peuvent être réformées pour renforcer leur capacité à agir en faveur du financement de la transition énergétique, sans recourir à la création de nouvelles institutions (comme la Banque du climat) dont l’idée apparaît fragile au regard de la réalité des mécanismes monétaires. Cela suppose toutefois de s’interroger sur leur doctrine d’intervention ainsi que sur l’étendue des moyens dont elles disposent en provenance de l’Etat mais aussi au regard de leur configuration institutionnelle. Cet exercice appliqué à Bpifrance conduit à la formulation de propositions concrètes pour renforcer sa capacité d’action et faire de Bpifrance une véritable banque française du climat.

Article écrit par Nicolas Dufrêne.

Le dogme économique, au cœur du désaveu européen
De : Marion Cohen

tout-marche-europe-dogme
24 May 2019

Au sortir de la Seconde guerre mondiale, l’Europe est née d’une promesse « plus jamais ça ! », de l’ambition d’une paix durable. Pour ce faire, l’économie de marché et les échanges économiques ont été perçus dès l’origine comme le moyen de rapprocher les peuples en créant des intérêts partagés. Aujourd’hui, l’Europe ne fait plus l'unanimité comme en témoigne les désaffections électorales, le renouveau des nationalismes et de la xénophobie, ainsi que les voix multiples qui, dans la lignée du Brexit, appellent à quitter l’Union… C’est qu’en 60 ans, l’outil au service du rapprochement des peuples a pris le pas sur tout le reste. Concurrence, marché ouvert, compétitivité, libre circulation des capitaux, politique monétaire indépendante… les mots clefs de la théorie économique néolibérale ont été inscrits dans le marbre des...

La BCE dispose déjà d’un mandat légal pour développer des politiques monétaires écologiques
De : Billet invité

bce-mandat-ecologie
14 May 2019

Contrairement à ce qui est couramment admis, le mandat actuel et le cadre légal de la Banque centrale européenne lui offrent des possibilités d’actions importantes sur le terrain du changement climatique. Le temps est venu de passer à l’étape suivante : celle de la mise en place de politiques concrètes.  La transition vers une économie bas-carbone requiert une redirection massive des flux financiers vers des projets durables. Dans son premier rapport, le Network for Greening the Financial System (NGFS), reconnaissait le rôle décisif des Banques centrales dans cette tâche, tant celles-ci influencent la destination et le volume du crédit, le coût du capital sur les marchés financiers et tant elles sont les dépositaires de la stabilité financière.

Néanmoins, nombreux sont ceux qui affirment que l’actuel...

Notre livre “Agir sans attendre” aujourd’hui en librairie
De : Alain Grandjean

couv-agir-sans-attendre
7 May 2019

Quelle est cette folie qui enferme la France et l’Europe dans l’attentisme alors que se rapproche la catastrophe climatique ? Nous n’investissons pas assez – loin de là – pour développer une économie sobre et durable. Pourquoi ? Parce que tous les gouvernements sont guidés par un diktat politique fondé sur le court-termisme et la priorité exclusive donnée aux contraintes économiques. Cet ouvrage déconstruit un à un les arguments qui justifient l’inaction et propose une piste de sortie par le haut. En effet, aucune règle ne nous empêche d’agir. La démission fracassante de Nicolas Hulot l’a rappelé : il est temps de bousculer la léthargie politique des dirigeants européens et de profiter de la flexibilité que les traités de l’Union européenne autorisent. Aujourd’hui, la mise en œuvre d’un véritable plan Marshall vert...

A Green QE to Rebuild Europe: Redirecting ECB’s Quantitative Easing Towards a Green Transition
De : Alain Grandjean

Catégories :
green-qe-english
14 Mar 2016

 

[This call was originally published in french. Please excuse any typographical errors]

Mario Draghi brought out the big guns on Thursday the 10th of March by expanding the QE policy of the ECB (for example, the main refinancing rate is cut to zero, the amount of bonds central bankers buy each month under QE is increased by 20 billion euro, and new liquidity is provided to banks if they increase credit, etc.) This demonstrates an understandable fear of deflation which seems to be settling in. The financial markets do not seem convinced – neither are we.

ECB’s QE is not working and is harmful. We have explained why this is so earlier on this blog (fr). We deplore this all the more so as for our Central Bankers this QE policy is an unconventional idea, a “one last...

journal

Bibliothèque et papiers de référence