Dérives de la finance, pantouflage des élites dans les banques, dérégulation et crises à répétition…Les critiques et propositions pour remettre la finance au service de l’économie réelle ne manquent pas. Voir notamment les livres de Gaël Giraud et les publications de l’ONG « Finance Watch« .

Sortir de « l’économie vaudoue » pratiquée par les banques commerciales
De : Alain Grandjean

2011-2020 Benoît Leblanc
18 Juin 2020

L’idée que les banques centrales puissent, par leur pouvoir de création monétaire, annuler purement et simplement les titres de dette publique qu’elles détiennent, sans conséquence négative sur l’économie, relèverait selon certains économistes de « l’économie vaudoue » [1]. A l’opposé, se trouverait la dure réalité dont ces économistes s’autoproclament les garants et qu’ils rappellent en répétant à l’envi des expressions telles que : « Une dette est une dette »; « Annuler la dette, c’est toujours en transférer le fardeau à d’autres »; « Il n’y a pas d’argent magique»; « Il n’y a pas de repas gratuit[2] » etc.

Pourtant, les banques privées pratiquent depuis longtemps cette...

Ne nous privons pas de l’outil monétaire !
De : Alain Grandjean

couv-monnaie-ecologique-dufrene-grandjean
28 Mai 2020

Le débat actuel sur l’annulation possible de la dette publique détenue par la Banque centrale fait resurgir deux mantras : « il n’y a pas de repas gratuit » et « il n’y a pas de monnaie magique ». Pour les économistes qui les profèrent, il s’agit en fait de suggérer qu’il faudra bien payer pour cette dette et que l’argent créé par la banque centrale ne peut se substituer à la peine et au renoncement. Nous ne nous arrêterons pas ici aux origines religieuses et/ou morales de ces formules pour nous contenter d’observer que, contrairement à un apparent bon sens, elles sont, dans le cas présent, sans fondement empirique.

Cet article est paru initialement sur le blog Idées pour aujourd’hui et pour demain, des Editions Odile Jacob

« Il n’y a pas de repas...

Le débat européen sur le fonds de relance : des enjeux vitaux
De : Alain Grandjean

drapeau-europe
5 Mai 2020

Face à la technicité et à l’opacité des discussions en cours au Parlement européen, au Conseil européen et entre les ministres des finances, la tentation est forte de baisser les bras. Pourtant, ces discussions sont essentielles. A court terme, pour la France car elles détermineront la force de frappe de l’Etat, dont dépendra sa capacité à relancer et transformer l’économie. A moyen terme, pour l’avenir de l’Europe. Une persévérance dans l’absence de solidarité, après la crise des migrants et la crise grecque, et dans le dogmatisme comme lors du resserrage budgétaire trop rapide du début des années 2010 (alors que les américains laissaient filer leur déficit) serait sans aucun doute mortelle pour l’Union européenne, après le Brexit. Malgré toute l’insatisfaction que génère la construction actuelle de l’Union européenne et de l’Euro, il...

Pour un Fonds européen de relance et de transition écologique
De : Alain Grandjean

WWF
20 Avr 2020

Le pronostic vital de l’Union européenne est engagé. L’absence de réponse coordonnée à la pandémie, les attitudes non coopératives des Etats-membres font de plus en plus douter les populations de son intérêt. Le risque politique d’une explosion de l’Union est plus élevé que jamais. Si l'on souhaite l’éviter, il est impératif que des mesures extrêmement fortes, adaptées à la nouvelle situation et convaincantes soient prises dans les meilleures délais. Nous présentons dans cet article les mesures déjà prises ou en cours de discussion au niveau européen et proposons d'aller plus loin via la création d'un "Fonds européen de relance et de transition" et l'adoption et le lancement de la réflexion sur la restructuration des dettes publiques consécutives à la crise sanitaire et économique.

« Faire ce qu’il faut dans la durée nécessite que nous...

La monnaie, une solution aux crises ? Débat
De : Alain Grandjean

comprendre-creation-monetaire-monnaie-libre
23 Mar 2020

La politique monétaire fait partie des réponses à la crise économique et financière que nous vivons. Nous avons par exemple proposé un abandon partiel par la Banque centrale des dettes publiques qu’elle détient. Pour comprendre l’éventail des possibilités et en discuter, la compréhension des mécanismes de base est essentielle et c’est pour cela que nous les avons rappelés dans notre livre  « La monnaie écologique » publié récemment aux éditions Odile Jacob. Pour autant ils sont encore l’objet de débats parfois âpres. Le 11 mars dernier, Slate a publié un article très pertinent sur notre livre . Il a donné la parole à l’économiste Henri Sterdyniak, qui nous attaque sans ménagement (nous savons qu’il a toujours été hostile aux idées que nous portons en la matière); nous avons demandé un...

Coronavirus, première étape du combat pour une vraie transition écologique
De : Alain Grandjean

covid
19 Mar 2020

Nous publions ici un article qui vise à mettre en avant les mesures à prendre d'urgence face à la crise du Coronavirus et celles à moyen terme. C'est une version de travail. Les commentaires sont bienvenus.     

La crise sanitaire s’accélère sous nos yeux. Même si on peut espérer que son pic approche et qu’elle se calme en quelques mois, les conséquences humaines, sociales, économiques et financières vont être très lourdes en France et en Europe.  L’urgence absolue est de donner de larges moyens (en personnel, lits, masques, équipements de tests, de réanimation, de soins etc.) à notre système de santé, et plus globalement aux services publics, pour faire face. Il faut impérativement mobiliser les entreprises capables de ces productions, comme le fait

Règles budgétaires européennes, semestre européen et dérèglement climatique
De : Billet invité

Chroniques de l'Anthropocène
6 Jan 2020

Depuis plusieurs décennies, les règles budgétaires définies dans le Pacte de Stabilité et de Croissance constituent l’une des principales boussoles des politiques économiques européennes. En 2020, leur réforme est à l’ordre du jour : la Commission européenne va bientôt en dresser un bilan et faire des propositions pour les réformer. Ollivier Bodin contributeur régulier de notre blog décrypte pour nous l’état des réflexions sur cette réforme ainsi que ses enjeux car comme il le souligne il reviendra non seulement à la Commission de faire le point sur le chemin parcouru depuis les réformes des années 2011 et 2013, mais aussi de se projeter dans les dix prochaines années qui seront décisives pour le succès du Pacte Vert pour l’Europe qu’elle...

Déficit structurel, PIB potentiel : des indicateurs budgétaires très discutables !
De : Alain Grandjean

Les Shadoks
3 Déc 2019

Les traités européens imposent le respect de règles de déficit et de dette simples à exprimer : le déficit public ne doit pas être supérieur à 3% du PIB et la dette publique supérieure à 60% du PIB[1]. Nous avons vu[2], cependant, que ces règles font l’objet d’interprétations dans le cadre de la procédure de déficit excessif et qu’il est donc possible de proposer des approches permettant notamment d’investir plus malgré cette contrainte apparente. Nous allons évoquer ici des notions introduites dans le Pacte de Stabilité et de Croissance (PSC) qui ont complexifié les règles ci-dessus pour limiter des biais réels ou supposés. Nous verrons in fine qu’il n’est ni utile ni souhaitable de les maintenir si nous voulons accélérer...

Réponse à Jens Weidmann sur l’Assouplissement Quantitatif Vert – par Positive Money
De : Billet invité

ecb-environmental-mandate
14 Nov 2019

Dans un discours prononcé le 29 Octobre 2019 à Francfort, le banquier central allemand Jens Weidmann s’est déclaré favorable à l’inclusion des risques climatiques dans les politiques de supervision de la banque centrale, mais opposé à l’idée d’aligner la politique monétaire sur des objectifs climatiques. « Je suis très critique quand les gens disent que les banquiers centraux doivent 'se verdir' en lançant un 'assouplissement quantitatif vert', ou en accordant des avantages spécifiques pour les actifs verts dans le cadre des garanties. » a-t-il déclaré. Il s’appuie pour cela sur des raisons légales techniques et politiques. L’ONG Positive Money a publié récemment un  article montrant que ses objections sont assez faibles et largement surmontables. Nous publions ci-après une...

Le Green New Deal européen : Une occasion de changer la donne
De : Marion Cohen

couv-rapport-green-new-deal-européen
16 Oct 2019

Réalisé par sept ONG européennes* le rapport "Green Deal européen : Une occasion de changer la donne" salue la volonté d'Ursula von der Leyen de lancer un Green Deal européen et appelle la nouvelle présidente de la Commission européenne à l'accompagner d'un cadre de financement à la hauteur des enjeux. En effet, un Green Deal  réellement capable de changer la donne est plausible à court et moyen terme, mais seulement si la Commission parvient à réformer les conditions de financement tant privé que public.

 

Rediriger la finance privée du brun au vert :

  •     Revoir la directive sur le reporting non-financier pour que la publication d’informations relative à l’environnement, au social et à la gouvernance soit obligatoire et harmonisée ;...

journal

Bibliothèque et papiers de référence