Dérives de la finance, pantouflage des élites dans les banques, dérégulation et crises à répétition…Les critiques et propositions pour remettre la finance au service de l’économie réelle ne manquent pas. Voir notamment les livres de Gaël Giraud et les publications de l’ONG « Finance Watch« .

Adopter une vision globale du financement de la transition écologique
De : Alain Grandjean

WWF
25 Jan 2018

Avec le One Planet Summit et le Climate Finance Day, l'année 2017 s'est terminée par une mise en lumière de la finance durable. Nous venons de publier   avec Marion Cohen, Guillaume De Smedt et Morgane Nicol un Policy Paper de la Chaire Energie et Prospérité qui fait une synthèse des réflexions. Nous rappelons également que si la mobilisation du secteur financier est essentielle, il est aussi nécessaire de transformer le cadre économique lui-même pour assurer une transition écologique à la hauteur des enjeux. Une des principales conclusions que nous tirons de cette analyse c’est que la transformation de notre économie ne peut reposer sur un outil unique qu’il...

Défossiliser son épargne ?
De : Alain Grandjean

altermondialisme.com
15 Jan 2018

Parmi les gestes qu’il est possible de faire pour contribuer à la transition énergétique, il en est un qui pourrait se montrer très efficace. Il est accessible à tous ceux et celles qui disposent d’une épargne financière[1], placée sous une forme ou sous une autre. De plus en plus d’entre nous se demandent comment est placée cette épargne et s’il ne serait pas possible de la réorienter, dans « le sens de la transition », et notamment en faveur du climat : « Selon deux études (Aviva et WWF), 60 % des Français sont favorables à ce que leur épargne serve à financer la lutte contre le changement climatique mais n'ont que très peu connaissance des offres existantes »(Novethic). Quand on sait que l’épargne financière des ménages en France s’élève fin 2017 à 4900 milliards...

Sans fléchage, la BCE finance le réchauffement climatique
De : Alain Grandjean

Le QE sans fléchage...
21 Avr 2017

Devant l'émoi d'une partie de la société civile européenne du fait de la révélation d'un financement massif de l'industrie fossile via les programmes de création monétaire de la BCE, certains candidats prennent la parole mais la Banque de France se tait.

Nous persistons et signons : la neutralité sectorielle chère à la BCE, synonyme de Business as usual, est un frein à l'implémentation de l'accord de Paris : un portefeuille d’actions qui reflèteraient la composition du Stoxx 600 serait clairement aligné sur une trajectoire 4°C. Nous ne le rappelons jamais assez, la crise climatique qui a déjà déplacé des millions de personnes et qui menace durant les prochaines décennies des milliards d'humain et la prospérité du monde moderne est évitable. Mais...

Pourquoi la BCE serait la seule à ne pas appliquer l’article 173 ? Plaidoyer pour un green QE
De : Alain Grandjean

Green QE : la politique monétaire au service de l'avenir
19 Avr 2017

[Edit 20/04/17 Une interview sur AEF (désormais en accès libre) fait suite à et complète ce plaidoyer. Voir aussi notre page dédié au Green QE

La BCE a lancé en mars 2015 un important programment dit d’assouplissement quantitatif, consistant à acheter des obligations pour un montant mensuel de 80 milliards abaissé à 60 entre avril et décembre 2017. Ce programme est supposé durer jusqu’à la fin de l’année (et plus si nécessaire, la décision d’arrêt n’est pas prise). Il avait pour objectif annoncé de faire croître l’inflation et de participer à la relance de l’activité (par un coût du crédit extrêmement bas, les taux directeurs de la BCE étant eux-mêmes voisins de zéro).

En Juin 2016, la BCE a élargi la liste des actifs éligibles au QE pour inclure les...

Un livre événement : « Reprendre le contrôle de la dette », Lord Adair Turner, 2017
De : Alain Grandjean

Catégories :
Sortie en français du livre "Reprendre le contrôle de la dette" par A. Turner
14 Avr 2017

 Adair Turner a présenté à Paris jeudi 13 avril la traduction (supervisée par Mireille Martini) de son livre, préfacée brillamment par Gaël Giraud.

C’est la première fois qu’une personnalité issue du sérail, ancien président de l’Autorité des services financiers britanniques, actuel président de l’Institute for New Economic Thinking …, ose briser le tabou du financement monétaire[1] et en faire une voie de solution de la crise actuelle. Son diagnostic critique du fonctionnement de la finance, du rôle clef de l’endettement privé, tout comme celui de la théorie économique est remarquable. Enfin il propose une série de propositions sérieuses et tout-à-fait crédibles pour sortir de la nasse dans laquelle nous sommes et qui mène sans aucun doute au désarroi électoral actuel.

Je me permets...

Garantie publique des dépôts bancaires et chantage des banques
De : Billet invité

Catégories :
Source : Les-crises.fr
9 Jan 2017

Dans un post récent j’ai écrit «  Les dépôts des clients sont sous une certaine limite (en gros 100 000 euros en France) garantis par l’Etat, qui ne pourra donc les laisser tomber. » Il est écrit dans le site du fonds de dépôt et de résolution (avec lequel je fais le lien dans cette phrase)  :

« Lorsqu’une banque n’est plus en mesure de rembourser les dépôts de ses clients, le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR) indemnise ceux-ci jusqu’à 100 000 € en 7 jours ouvrables, dans certaines conditions et limites. La garantie des dépôts en protégeant les déposants, contribue à entretenir la confiance et à assurer la stabilité du système bancaire. »

J’aurais dû préciser que l’ Etat est en fait incapable d’assurer cette garantie. Ce que Michel...

Comment les ratios de solvabilité modifient la gestion des banques
De : Mireille Martini

Catégories :
500px-Bank_of_England
6 Jan 2017

Nous résumons ici un Working Paper publié en Décembre 2016 par la Banque d’Angleterre, de Ramon, Francis et Harris, intitulé : Les exigences de capital des banques et leurs pratiques de gestion de bilan : la crise a-t-elle changé la relation ?

Le propos du papier

Ce papier est intéressant à nos yeux car il fait un point sur la manière dont les banques réagissent aux contraintes fixées par le régulateur. L’enquête est faite sur la base  du traitement d’un échantillon des données confidentielles de la Banque d’Angleterre, la Banque Centrale,  sur les banques britanniques entre 1989 et 2013. L’analyse des auteurs confirme que les banques gèrent activement leur bilan en fonction des contraintes de ratios règlementaires fixées par le...

Sauver l’Europe d’elle-même : les options pour sortir de l’impasse
De : Alain Grandjean

options-impasse-europe
4 Jan 2017

Les présidentielles pourraient bien réveiller le débat sur l’Europe et l’Euro, ce qui serait salutaire, tant les programmes économiques en lice sont déterminés par l’attitude à prendre sur ce sujet. Ce post vise principalement à poser un diagnostic économique  et se limite à une esquisse de quelques pistes de solution pour sortir de "l'étrange suicide de l'Europe".

Le refus du débat comme à l’époque où Jean-Paul Fitoussi publiait Le débat interdit (c’était alors sur la politique du franc fort préparatoire à l’Euro) est très dangereux. La raison invoquée pour que ne soit pas critiqué l’Euro est toujours la même : ce serait être au choix fasciste, populiste, nationaliste, contre l’Europe. L’assimilation du vote au référendum sur le Traité de Maastricht ou sur le traité...

La « monnaie libre », arme de désendettement massif
De : Alain Grandjean

comprendre-creation-monetaire-monnaie-libre
20 Déc 2016

La question monétaire suscite de nombreux débats et initiatives. Le QE de la BCE dont les effets sont discutés a suscité l’initiative QE for people. Les monnaies complémentaires et/ou locales s’installent dans le paysage. La technologie blockchain et l’expérience du bitcoin suscitent des espoirs dans les monnaies électroniques sans autorité centrale. Cette note a pour but de mettre en évidence une propriété cruciale de certains des mécanismes de création monétaire.

Rappelons qu’aujourd’hui, dans nos pays, l’immense majorité de la monnaie qui circule dans l’économie est créée par les banques dites secondaires ; la banque centrale crée les billets de banque (qui sont diffusés par les banques secondaires) et la...

Bilan d’étape du Plan Juncker : la longue route vers le triple A
De : Mireille Martini

Le Plan Juncker n'est pas comme tout le monde le croit un fonds d'investissement pour l'Europe, mais un mécanisme de rehaussement de crédit permettant aux investisseurs d'obtenir idéalement une notation AAA pour les projets.
8 Nov 2016

La Commission des Affaires Européennes de l’Assemblée Nationale vient de publier un rapport qui dresse un bilan d’étape du fameux « Plan Juncker ».

Nous vous proposons ici un résumé de ce bilan (partie 1), puis l’analyse que nous en faisons (partie 2). Notre analyse étant fort différente de celle de la Commission, nous proposons en partie 3 une lecture croisée des conclusions de la Commission par rapport aux nôtres.

Introduction

Le rapport rappelle que « l’investissement est un sujet majeur en Europe. Durablement affecté par la crise économique et financière de la fin de la décennie 2000, cette composante essentielle à la croissance constitue l’une des principales priorités de la Commission européenne depuis le début de son mandat. Son...

journal

Bibliothèque et papiers de référence