Dérives de la finance, pantouflage des élites dans les banques, dérégulation et crises à répétition…Les critiques et propositions pour remettre la finance au service de l’économie réelle ne manquent pas. Voir notamment les livres de Gaël Giraud et les publications de l’ONG « Finance Watch« .

Taxonomie durable européenne : passer de l’action financière à l’action climatique ?
De : Alain Grandjean

Couverture du rapport d'expert sur la taxonomie
10 Mai 2021

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié l’Acte Délégué[1] détaillant le Règlement Taxonomie (publié le 18 Juin 2020). La taxonomie est un système de classification commun à toute l’Union européenne permettant d’identifier quels secteurs et activités peuvent être considérés comme durables. Sauf objection dans les six mois à venir du Parlement ou du Conseil, ce texte sera applicable dans tous les pays de l’UE, dès 2022, sur les comptes 2021 publiés par les entreprises financières et non financières concernées[2], ainsi que pour les produits financiers. Après avoir rappelé le contexte et les ambitions affichées de cette nouvelle règlementation, ce post souligne ses limites actuelles en matière de contribution à la lutte contre le changement...

Pour un cadre budgétaire européen favorable à la transition écologique
De : Alain Grandjean

couverture-cadre-budgetaire-europeen
9 Avr 2021

Ollivier Bodin, contributeur régulier de ce blog a écrit une contribution pour le think tank de la Fondation Nicolas Hulot dans laquelle il plaide pour que la réforme en cours des règles budgétaires européennes soit résolument en faveur d'une meilleure prise en compte des objectifs de transition écologique. Connu pour la règle des 3 % de déficit maximum et de 60 % de dette publique, le cadre budgétaire européen est aujourd’hui l’objet d’une demande quasi unanime de réforme. Le débat est lancé. Il va s’intensifier à l’automne 2021. Il se poursuivra pendant le premier semestre de 2022. Le cadre budgétaire fixe les règles en fonction desquelles les États membres peuvent arbitrer entre dépenses prioritaires, soutien à...

Un règlement européen pour lutter contre les dérives de la mondialisation
De : Alain Grandjean

couverture-rapport-mondialisation-fnh
29 Mar 2021

La mondialisation entrave la transition écologique et met en péril l’avenir des éleveurs et agriculteurs européens : c’est le constat effectué par le Think Tank de la Fondation Nicolas Hulot, l’interprofession bovine INTERBEV et l’Institut Veblen, dans un rapport publié le 26 mars. Les trois organisations défendent un règlement européen sur les importations, basé sur un principe de mesures-miroirs. Elles appellent les dirigeants français et européens à porter dès maintenant cette réforme pour une adoption en 2022, à l’occasion de la présidence française de l’Union européenne.

Entre 2005 et 2019 l’importation de denrées agricoles et alimentaires en Europe a augmenté de 28%. Or, si les conditions d’élevage et les modes de production agricole, notamment le recours aux pesticides, répondent...

Revoir les règles budgétaires européennes : une priorité de l’agenda.
De : Alain Grandjean

europe
5 Fév 2021

Les plans de sauvetage menés par les Etats européens en réponse à la crise sanitaire se sont traduits par une forte hausse des dettes publiques. Se pose alors une question lancinante : les « dettes COVID » devront-elles être remboursées et si oui par qui et comment ? Cette question majeure qui occupe aujourd’hui largement le débat public[1] doit être envisagée dans un contexte plus large : celui de la réforme des règles de la gouvernance économique européenne. En effet, depuis des décennies les règles budgétaires définies dans le Pacte de Stabilité et de Croissance (voir annexe) constituent l’une des principales boussoles des politiques économiques européennes. Leur réforme était à l’agenda européen 2020 car elles se sont révélées manifestement inadaptées aux...

La résolution de la dette Covid-19 ou sa transformation en dette perpétuelle ne sont pas des « manoeuvres opportunistes et dangereuses »
De : Billet invité

Extrait de la couverture du livre - Dette 5000 ans d'histoire de David Graeber
1 Fév 2021

Dans un contexte de vive controverse sur l'annulation de la dette COVID19, Jean-Michel Servet analyse et répond dans ce post invité aux arguments d'un opposant à cette solution. Cet article a été publié une première fois dans la revue du Mauss.

----------

Un article du journaliste Romaric Godin publié le 21 janvier 2021 sur le site de Médiapart intitulé « Annulation de la dette publique: la pomme de discorde des économistes hétérodoxes » a analysé avec finesse les conflits théoriques sous-jacents à la question de la dette de la Covid-19. Il a souligné la multiplicité des points de vue au sein des économistes critiques et le croisement de leurs divers arguments. Évidemment, les divergences sont encore plus fortes au sein de l’ensemble des...

Rapport Financements pour le climat – Que sont devenues nos recommandations ?
De : Mireille Martini

rapport-canfin-grandjean
16 Déc 2020

Le 18 Juin 2015, nous remettions au Président de la République le rapport « Mobiliser les financements pour le climat, une feuille de route pour financer une économie décarbonée », pour lequel nous avions été missionnés six mois plutôt . Ce travail était une commande de la France dans le cadre de sa présidence de la Cop21. Il en est ressorti une feuille de route en dix recommandations. Notre propos est ici de faire un point rapide, cinq ans après, sur ce qu’il en est advenu. Il s’agissait d’un travail collectif à plusieurs niveaux. Nous avons interrogé quelques 80 représentants d’acteurs importants de la finance climat, en France comme à l’étranger (la liste des auditions figure dans le rapport). Nous avons également travaillé sur ces recommandations avec le Secrétariat Général de l’Elysée, le...

Réponse aux critiques de Henri Sterdyniak sur le Livre « Une Monnaie Ecologique »
De : Alain Grandjean

couv-monnaie-ecologique-dufrene-grandjean
24 Nov 2020

M. Henri Sterdyniak (ci-après HS) vient de publier une analyse critique de notre ouvrage « Une monnaie écologique » publié en mars dernier aux éditions Odile Jacob. Il met au passage plusieurs personnes en accusation de ne pas « comprendre » les questions monétaires et de développer des théories « fausses », dont Gaël Giraud, avec lequel notre forte et amicale convergence de vues nous conduit à cosigner cette réponse. Contrairement à notre contradicteur, dont la méthode est pour le moins discourtoise et vise à discréditer les personnes qui sont en désaccord avec lui, nous allons ici nous consacrer à l’essentiel, à savoir la discussion du fond et pouvons remercier HS pour cette opportunité de débattre. D’autant qu’il reconnaît que nous avons...

Sortir de « l’économie vaudoue » pratiquée par les banques commerciales
De : Alain Grandjean

2011-2020 Benoît Leblanc
18 Juin 2020

L’idée que les banques centrales puissent, par leur pouvoir de création monétaire, annuler purement et simplement les titres de dette publique qu’elles détiennent, sans conséquence négative sur l’économie, relèverait selon certains économistes de « l’économie vaudoue » [1]. A l’opposé, se trouverait la dure réalité dont ces économistes s’autoproclament les garants et qu’ils rappellent en répétant à l’envi des expressions telles que : « Une dette est une dette »; « Annuler la dette, c’est toujours en transférer le fardeau à d’autres »; « Il n’y a pas d’argent magique»; « Il n’y a pas de repas gratuit[2] » etc.

Pourtant, les banques privées pratiquent depuis longtemps cette...

Ne nous privons pas de l’outil monétaire !
De : Alain Grandjean

couv-monnaie-ecologique-dufrene-grandjean
28 Mai 2020

Le débat actuel sur l’annulation possible de la dette publique détenue par la Banque centrale fait resurgir deux mantras : « il n’y a pas de repas gratuit » et « il n’y a pas de monnaie magique ». Pour les économistes qui les profèrent, il s’agit en fait de suggérer qu’il faudra bien payer pour cette dette et que l’argent créé par la banque centrale ne peut se substituer à la peine et au renoncement. Nous ne nous arrêterons pas ici aux origines religieuses et/ou morales de ces formules pour nous contenter d’observer que, contrairement à un apparent bon sens, elles sont, dans le cas présent, sans fondement empirique.

Cet article est paru initialement sur le blog Idées pour aujourd’hui et pour demain, des Editions Odile Jacob

« Il n’y a pas de repas...

Le débat européen sur le fonds de relance : des enjeux vitaux
De : Alain Grandjean

drapeau-europe
5 Mai 2020

Face à la technicité et à l’opacité des discussions en cours au Parlement européen, au Conseil européen et entre les ministres des finances, la tentation est forte de baisser les bras. Pourtant, ces discussions sont essentielles. A court terme, pour la France car elles détermineront la force de frappe de l’Etat, dont dépendra sa capacité à relancer et transformer l’économie. A moyen terme, pour l’avenir de l’Europe. Une persévérance dans l’absence de solidarité, après la crise des migrants et la crise grecque, et dans le dogmatisme comme lors du resserrage budgétaire trop rapide du début des années 2010 (alors que les américains laissaient filer leur déficit) serait sans aucun doute mortelle pour l’Union européenne, après le Brexit. Malgré toute l’insatisfaction que génère la construction actuelle de l’Union européenne et de l’Euro, il...

journal

Bibliothèque et papiers de référence