Dérives de la finance, pantouflage des élites dans les banques, dérégulation et crises à répétition…Les critiques et propositions pour remettre la finance au service de l’économie réelle ne manquent pas. Voir notamment les livres de Gaël Giraud et les publications de l’ONG « Finance Watch« .

Déficit structurel, PIB potentiel : des indicateurs budgétaires très discutables !
De : Alain Grandjean

Les Shadoks
3 Déc 2019

Les traités européens imposent le respect de règles de déficit et de dette simples à exprimer : le déficit public ne doit pas être supérieur à 3% du PIB et la dette publique supérieure à 60% du PIB[1]. Nous avons vu[2], cependant, que ces règles font l’objet d’interprétations dans le cadre de la procédure de déficit excessif et qu’il est donc possible de proposer des approches permettant notamment d’investir plus malgré cette contrainte apparente. Nous allons évoquer ici des notions introduites dans le Pacte de Stabilité et de Croissance (PSC) qui ont complexifié les règles ci-dessus pour limiter des biais réels ou supposés. Nous verrons in fine qu’il n’est ni utile ni souhaitable de les maintenir si nous voulons accélérer...

Réponse à Jens Weidmann sur l’Assouplissement Quantitatif Vert – par Positive Money
De : Billet invité

ecb-environmental-mandate
14 Nov 2019

Dans un discours prononcé le 29 Octobre 2019 à Francfort, le banquier central allemand Jens Weidmann s’est déclaré favorable à l’inclusion des risques climatiques dans les politiques de supervision de la banque centrale, mais opposé à l’idée d’aligner la politique monétaire sur des objectifs climatiques. « Je suis très critique quand les gens disent que les banquiers centraux doivent 'se verdir' en lançant un 'assouplissement quantitatif vert', ou en accordant des avantages spécifiques pour les actifs verts dans le cadre des garanties. » a-t-il déclaré. Il s’appuie pour cela sur des raisons légales techniques et politiques. L’ONG Positive Money a publié récemment un  article montrant que ses objections sont assez faibles et largement surmontables. Nous publions ci-après une...

Le Green New Deal européen : Une occasion de changer la donne
De : Marion Cohen

couv-rapport-green-new-deal-européen
16 Oct 2019

Réalisé par sept ONG européennes* le rapport "Green Deal européen : Une occasion de changer la donne" salue la volonté d'Ursula von der Leyen de lancer un Green Deal européen et appelle la nouvelle présidente de la Commission européenne à l'accompagner d'un cadre de financement à la hauteur des enjeux. En effet, un Green Deal  réellement capable de changer la donne est plausible à court et moyen terme, mais seulement si la Commission parvient à réformer les conditions de financement tant privé que public.

 

Rediriger la finance privée du brun au vert :

  •     Revoir la directive sur le reporting non-financier pour que la publication d’informations relative à l’environnement, au social et à la gouvernance soit obligatoire et harmonisée ;...

Note de lecture – Évaluation des règles budgétaires européennes par le Comité Budgétaire Européen
De : Billet invité

innover
30 Sep 2019

Le Comité Budgétaire Européen (CBE), organe consultatif indépendant de la Commission, a rendu début septembre son rapport sur l’évaluation des règles budgétaires commandé par la Commission européenne. Ollivier Bodin, contributeur régulier de notre blog, décrypte pour nous les principales conclusions et recommandations de ce document. Complexité et illisibilité des règles, échec à atteindre leurs objectifs, effets délétères sur l’activité économique et l’investissement public, réponse inadéquate aux divergences accrues des taux d’endettement public … l’analyse du CBE est très critique. Elle vient s’ajouter aux multiples voix qui appellent l’UE et ses Etats membres à investir davantage et à ne plus faire des critères de dette et...

Pour les étudiants, le réveil écologique passe aussi par l’épargne
De : Billet invité

transitin-ecologique-epargne
10 Juil 2019

Dans cette tribune parue dans Investir le 6 juillet 2019, trois des initiateurs du Manifeste étudiant pour un réveil écologique” nous expliquent pourquoi l'épargne est un levier à mobiliser pour la transition écologique. 

On l’oublie parfois, à cause des abstractions des mathématiques financières, mais la finance est avant tout un pari. On parie sur la direction que prendra le futur, et on investit dans ce qui a le plus de chance de prospérer. Du point de vue d’un jeune en 2019, miser sur le business as usual - c’est-à-dire sur un monde à +4°C et sur la disparition de services écosystémiques nécessaires à notre vie - ne semble pas bien rentable, quels que soient les gains financiers de l’opération. C’est en quelque sorte un pari pascalien inversé : quoi que l’on gagne, ce que l’on perd...

Comment BPIFrance pourrait devenir sans attendre la banque française du climat ?
De : Billet invité

BPIfrance
3 Juin 2019

Les banques publiques d’investissement existantes, au premier rang desquelles Bpifrance, peuvent être réformées pour renforcer leur capacité à agir en faveur du financement de la transition énergétique, sans recourir à la création de nouvelles institutions (comme la Banque du climat) dont l’idée apparaît fragile au regard de la réalité des mécanismes monétaires. Cela suppose toutefois de s’interroger sur leur doctrine d’intervention ainsi que sur l’étendue des moyens dont elles disposent en provenance de l’Etat mais aussi au regard de leur configuration institutionnelle. Cet exercice appliqué à Bpifrance conduit à la formulation de propositions concrètes pour renforcer sa capacité d’action et faire de Bpifrance une véritable banque française du climat.

Article écrit par Nicolas Dufrêne.

Le dogme économique, au cœur du désaveu européen
De : Marion Cohen

tout-marche-europe-dogme
24 Mai 2019

Au sortir de la Seconde guerre mondiale, l’Europe est née d’une promesse « plus jamais ça ! », de l’ambition d’une paix durable. Pour ce faire, l’économie de marché et les échanges économiques ont été perçus dès l’origine comme le moyen de rapprocher les peuples en créant des intérêts partagés. Aujourd’hui, l’Europe ne fait plus l'unanimité comme en témoigne les désaffections électorales, le renouveau des nationalismes et de la xénophobie, ainsi que les voix multiples qui, dans la lignée du Brexit, appellent à quitter l’Union… C’est qu’en 60 ans, l’outil au service du rapprochement des peuples a pris le pas sur tout le reste. Concurrence, marché ouvert, compétitivité, libre circulation des capitaux, politique monétaire indépendante… les mots clefs de la théorie économique néolibérale ont été inscrits dans le marbre des...

La BCE dispose déjà d’un mandat légal pour développer des politiques monétaires écologiques
De : Billet invité

bce-mandat-ecologie
14 Mai 2019

Contrairement à ce qui est couramment admis, le mandat actuel et le cadre légal de la Banque centrale européenne lui offrent des possibilités d’actions importantes sur le terrain du changement climatique. Le temps est venu de passer à l’étape suivante : celle de la mise en place de politiques concrètes.  La transition vers une économie bas-carbone requiert une redirection massive des flux financiers vers des projets durables. Dans son premier rapport, le Network for Greening the Financial System (NGFS), reconnaissait le rôle décisif des Banques centrales dans cette tâche, tant celles-ci influencent la destination et le volume du crédit, le coût du capital sur les marchés financiers et tant elles sont les dépositaires de la stabilité financière.

Néanmoins, nombreux sont ceux qui affirment que l’actuel...

Notre livre « Agir sans attendre » aujourd’hui en librairie
De : Alain Grandjean

couv-agir-sans-attendre
7 Mai 2019

Quelle est cette folie qui enferme la France et l’Europe dans l’attentisme alors que se rapproche la catastrophe climatique ? Nous n’investissons pas assez – loin de là – pour développer une économie sobre et durable. Pourquoi ? Parce que tous les gouvernements sont guidés par un diktat politique fondé sur le court-termisme et la priorité exclusive donnée aux contraintes économiques. Cet ouvrage déconstruit un à un les arguments qui justifient l’inaction et propose une piste de sortie par le haut. En effet, aucune règle ne nous empêche d’agir. La démission fracassante de Nicolas Hulot l’a rappelé : il est temps de bousculer la léthargie politique des dirigeants européens et de profiter de la flexibilité que les traités de l’Union européenne autorisent. Aujourd’hui, la mise en œuvre d’un véritable plan Marshall vert...

Comment la finance a capturé l’économie et comment la remettre à sa place ?
De : Alain Grandjean

Catégories :
couv-fascination-ogre-scialom
23 Avr 2019

L’économiste Laurence Scialom[1] vient de publier La fascination de l’ogre (chez Fayard), un essai sur la capture[2] de l'économie par le secteur financier. J’en recommande vivement la lecture ainsi que son interview par Romaric Godin. Laurence est une scientifique engagée ; elle s’est battue contre l’imposture de la loi de séparation bancaire (qui n’a rien séparé du tout , voir dans le blog la série des posts à ce propos), promesse de campagne majeure de François Hollande (exprimée lors du discours du Bourget) et non tenue. Cette affaire a bien montré non seulement le pouvoir considérable du système financier sur l’Etat, mais aussi sa capacité à enfumer au sens strict...

journal

Bibliothèque et papiers de référence