Home
»
Tag : Bibliothèque et papiers de référence
ic_flame

Bibliothèque et papiers de référence

L’arnaque : La finance au-dessus des lois et des règles
De : Alain Grandjean

Catégories :
larnaque-lafinanceaudessusdeslois
24 Mar 2010

J’ai hésité avant d’acheter ce livre1 au titre racoleur (j’avais quand même apprécié le film du même titre…), mais je ne regrette pas sa lecture. En résumé l’auteur (vice-président d’un tribunal de grande instance et enseignant à Sciences-Po) démontre en partant d’une analyse très concrète des événements, instructive par elle-même pour comprendre les techniques utilisées, que la crise financière a révélé la généralisation de comportements assimilables à de la fraude sans l’être toujours au sens strict.

Et sur un plan plus théorique, elle montre l’inanité de l’hypothèse des économistes néo-classiques qui continuent à penser que l’organisation spontanée du marché permet au « bien public » de résulter de la somme des intérêts individuels.

Le triomphe de la cupidité
De : Alain Grandjean

Catégories :
Rebooting the Global Economy
13 Mar 2010

Je vous recommande la lecture du dernier livre de Joseph Stiglitz1, malgré son épaisseur. Il est vraiment utile de revenir, jusqu’à en avoir la nausée, sur les abus de la finance américaine. C’est en reprenant les événements et les chiffres avec recul qu’on comprend l’avidité potentiellement sans limite de ces hommes et leur absence totale de sens moral.

Le sommet de l’odieux étant atteint en ce moment : les financiers et banquiers sauvés par les Etats, les déstabilisant en jouant sur les produits dérivés et leur imposant des mesures, drastiques pour les populations du monde entier. Le pire est à craindre. Comment imaginer que ces pratiques ne génèrent pas des envies de...

Désindustrialisation passée et croissance verte future
De : Alain Grandjean

Pixabay
24 Fév 2010

La croissance verte1 est souvent appelée à la rescousse face à la perte de l’emploi industriel qu’a connu la France dans les dernières années. Inversement les contraintes environnementales sont souvent accusées de détruire de l’emploi.

C’est donc avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance de l’analyse des causes de cette destruction d’emplois dans les 40 dernières années, faite par la DGTPE (la direction du Trésor qui s’occupe de politique publique) et signée Lila Demmou2. Signalons d’entrée que ces études sont très difficiles et que leurs résultats sont à interpréter avec précaution. Mais il me semble que nous avons là quelques ordres de grandeur et tendances significatifs.

L’emploi industriel est passé de 5,3 millions d’emplois en 1980 à 3,4 millions en 2007.

L’imposture Allègre
De : Alain Grandjean

limposteurcestlui
20 Fév 2010

Claude Allègre revient à la charge avec un pamphlet « L’imposture climatique ou la fausse écologie » sorti chez Plon. Comme à son habitude, ce livre est truffé d’erreurs, souvent élémentaires, parfois plus difficiles à débusquer. Je vous propose donc de jouer au jeu des 7 erreurs et si possible de me transmettre celles que vous aurez trouvées. Le gagnant aura droit à une reconnaissance éternelle, ce qui n’est pas rien, et une bouteille de Champagne, s’il aime cela, ce qui est beaucoup ! On trinquera ensemble à la santé de celui qui nous vaut le plaisir de ce jeu.

Au fait, essayons de jouer en essayant de le faire sans acheter le livre pour éviter de contribuer à l’enrichissement de l’auteur, dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’il aura à la fin de sa vie de nombreux morts sur la conscience.

Sylvestre Huet a déjà ...

Croissance verte : l’économie du futur
De : Alain Grandjean

croissance-verte-leconomiedufutur
12 Jan 2010

A lire, ce rapport sur la croissance verte que nous avons rédigé dans le cadre du "Conseil Economique pour le Développement Durable". Sa synthèse est également accessible.

"La question de la soutenabilité est au coeur du récent rapport de la commission Stiglitz, sur la mesure des performances économiques et du progrès social, qui en souligne les trois dimensions, économique, environnementale, et sociale.

Il observe ainsi que l’euphorie liée aux performances d’avant la crise a été entretenue par des outils de mesure qui n’intégraient pas d’évaluation de la soutenabilité, et...

Le manifeste du CIPMF, pour une politique européenne de développement humain et soutenable
De : Alain Grandjean

manifeste-cipmf
11 Jan 2010

J'ai eu la chance, à l'initiative de Patrick Viveret , de participer à une réflexion du Centre International Pierre Mendès France (présidé par Michel Rocard) , et de jouer le rôle du rédacteur en chef du manifeste qui suit. Ce manifeste, écrit en 2006 donc avant la crise financière, avait la noble ambition de poser le diagnostic de crise globale et de proposer des mesures structurantes au plan économique, social et écologique.

Certaines de ses mesures sont sur l'agenda politique (taxe carbone, taxe sur les transactions financières)...D'autres ont été discutées sérieusement (TVA sociale). D'autres enfin (redonner à l'Etat le bénéfice de la création monétaire) sont, à mon avis, appelées à être discutées.
Merci de me faire part de vos commentaires et suggestions si vous en avez.

Notre livre « La monnaie dévoilée », en téléchargement
De : Alain Grandjean

la-monnaie-devoilee
3 Déc 2009

Nous avons reçu des demandes pour le livre "La monnaie dévoilée" mais il est épuisé. Le voici donc en téléchargement payant.

Extrait du site de l'éditeur : "Les classiques pensent que la monnaie est un voile, entendant par là qu'elle n'a finalement que peu d'influence sur l'économie. Nos auteurs ont cherché à la "dévoiler" par un exposé clair et accessible des mécanismes monétaires de base. En outre, par une analyse rigoureuse, ils justifient une nouvelle approche de la politique monétaire tout en affirmant le rôle actif de la monnaie qui, loin d'être un voile, est un atout précieux dans le combat contre la crise."

Par ailleurs, vous pouvez retrouver sur le site de l'association...

Présentation du livre « Les Etats et le Carbone »
De : Alain Grandjean

les-etats-et-le-carbone-couverture
24 Nov 2009

Voici une courte vidéo (2mn) de présentation de notre dernier livre "Les Etats et le carbone". Extraits : 

"Les contraintes climat et énergie vont obliger les Etats à reprendre en main des leviers de politique économique qu'ils avaient oublié de puis plus de trente ans avec la libéralisation de l'économie"

"Il faut que les Etats investissent fortement pour changer les modèles de production et de consommation de nos pays"

"A quelques jours de Copenhague, où va se négocier l'accord le plus important du début du XXIème siècle sur le climat, la question de savoir quels sont les bons outils pour gérer le climat au niveau mondial est d'actualité"

 

Qu’est-ce qu’un coût ? : Application au changement climatique
De : Alain Grandjean

Simulation de la radioactivité déversée par la catastrophe de Fukushima
17 Nov 2009

La notion de coût, au cœur du raisonnement économique (l’économie est parfois définie comme l’art d’atteindre des objectifs au moindre coût) est employée en permanence dans la vie courante. Pourtant, sa signification est beaucoup moins évidente qu’il n’y paraît. Ce d’autant que le mot coût est souvent affublé d’adjectif ou de complément d’objet : « coût direct, complet, moyen, marginal, social, économique, coût d’abattement »…et parfois des deux « coût marginal d’abattement »…Dans le même champ sémantique, la notion de valeur pose les mêmes questions.

Cette note vise à (re)préciser ces notions, ce qui est évidemment indispensable pour savoir de quoi on parle quand on vise à minimiser les coûts de la réduction des émissions de GES. Cette clarification se fera sous un postulat dit de « soutenabilité forte » selon lequel il...

La destruction de l’environnement est une aberration économique
De : Alain Grandjean

pavan-sukhdev
14 Nov 2009

Les résultats d'une étude commandée par l'Union européenne et soutenue par le PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement) sont sans appel : l'érosion de la biodiversité représente un coût évalué entre 1.350 et 3.100 milliards d'euros par an.

C'est une étude essentielle. Pavan Sukhdev (voir vidéo ci-dessous) est responsable du TEEB (The Economics of Ecosystems & Biodiversity). Il exprime l'impératif économique de la préservation de la nature.

Investir quelque 45 milliards de dollars par an dans le développement des zones protégées sur terre et en mer permettrait d'assurer des bénéfices de l'ordre de 4 à 5.000 milliards de dollars par an après quelques dizaines d'années. Et dépenser des milliards pour protéger la diversité de la vie animale et végétale permettrait un...

journal

Bibliothèque et papiers de référence