Home
»
Tag : Green QE
ic_flame

Green QE

Sans fléchage, la BCE finance le réchauffement climatique
De : Alain Grandjean

Le QE sans fléchage...
21 Avr 2017

Devant l'émoi d'une partie de la société civile européenne du fait de la révélation d'un financement massif de l'industrie fossile via les programmes de création monétaire de la BCE, certains candidats prennent la parole mais la Banque de France se tait.

Nous persistons et signons : la neutralité sectorielle chère à la BCE, synonyme de Business as usual, est un frein à l'implémentation de l'accord de Paris : un portefeuille d’actions qui reflèteraient la composition du Stoxx 600 serait clairement aligné sur une trajectoire 4°C. Nous ne le rappelons jamais assez, la crise climatique qui a déjà déplacé des millions de personnes et qui menace durant les prochaines décennies des milliards d'humain et la prospérité du monde moderne est évitable. Mais...

Pourquoi la BCE serait la seule à ne pas appliquer l’article 173 ? Plaidoyer pour un green QE
De : Alain Grandjean

Green QE : la politique monétaire au service de l'avenir
19 Avr 2017

[Edit 20/04/17 Une interview sur AEF (désormais en accès libre) fait suite à et complète ce plaidoyer. Voir aussi notre page dédié au Green QE

La BCE a lancé en mars 2015 un important programment dit d’assouplissement quantitatif, consistant à acheter des obligations pour un montant mensuel de 80 milliards abaissé à 60 entre avril et décembre 2017. Ce programme est supposé durer jusqu’à la fin de l’année (et plus si nécessaire, la décision d’arrêt n’est pas prise). Il avait pour objectif annoncé de faire croître l’inflation et de participer à la relance de l’activité (par un coût du crédit extrêmement bas, les taux directeurs de la BCE étant eux-mêmes voisins de zéro).

En Juin 2016, la BCE a élargi la liste des actifs éligibles au QE pour inclure les...

La « monnaie libre », arme de désendettement massif
De : Alain Grandjean

comprendre-creation-monetaire-monnaie-libre
20 Déc 2016

La question monétaire suscite de nombreux débats et initiatives. Le QE de la BCE dont les effets sont discutés a suscité l’initiative QE for people. Les monnaies complémentaires et/ou locales s’installent dans le paysage. La technologie blockchain et l’expérience du bitcoin suscitent des espoirs dans les monnaies électroniques sans autorité centrale. Cette note a pour but de mettre en évidence une propriété cruciale de certains des mécanismes de création monétaire.

Rappelons qu’aujourd’hui, dans nos pays, l’immense majorité de la monnaie qui circule dans l’économie est créée par les banques dites secondaires ; la banque centrale crée les billets de banque (qui sont diffusés par les banques secondaires) et la...

Comment éviter que la BCE finance le CO2 ?
De : Billet invité

Bemnet
15 Avr 2016

.

Ce billet invité est la version longue d'une tribune (le Figaro, 01/04/16) de Michel Lepetit, vice-président du Shift Project et partenaire du projet SFTE. Elle permet de comprendre que les investissements de la BCE ne sont pas neutres et que, dès lors, elle pourrait facilement sélectionner les projets de manière à respecter les engagements européens de la COP21. Elle permet également de mieux comprendre notre appel pour un Green QEAlain Grandjean

Mario Draghi, Gouverneur de la Banque centrale européenne (BCE) et H. Kuroda, son homologue japonais, ont déclaré récemment qu’il n’y aurait pas de limite à leurs interventions sur la monnaie («Il n’y a pas de...

Flécher le QE de la BCE vers la transition verte : un « Green QE » pour reconstruire l’Europe
De : Alain Grandjean

Green QE : la politique monétaire au service de l'avenir
11 Mar 2016

Edit 28 mars 2016 : Une page dédiée au "green QE" est désormais accessible pour en savoir plus sur notre appel ou pour soutenir l'initiative. 

Edit du 31 mars : Une tribune co-signée de plusieurs économistes prolonge le raisonnement et appelle les gouverneurs de la BCE à agir au plus vite. A lire sur La Tribune.

Mario Draghi a sorti jeudi 10 mars l’artillerie lourde en amplifiant le QE (taux de refinancement passé à zéro, alourdissement du programme de rachat d’actifs de 20 milliards d’euros de plus chaque mois, octroi de nouvelles liquidités aux banques si elles distribuent plus de crédit…) ; preuve d’une peur compréhensible de la déflation qui s’installe apparemment inéluctablement. Les marchés ne semblent pas...

journal

Bibliothèque et papiers de référence