L’équilibre marchand, aveugle à certaines externalités, n’est pas forcément optimal d’un point de vue environnemental ou social. La recherche de l’optimum se déroulant dans le cadre strict des échanges marchands, certains effets qui ne sont pas affectés d’une valeur, sont complètement écartés de la recherche d’efficacité alors même qu’ils sont susceptibles d’affecter l’utilité des agents économiques… Lire la suite sur Wikipédia.

Le rapport de la mission Canfin-Grandjean-Mestrallet vient d’être remis à Ségolène Royal
De : Alain Grandjean

mestrallet-grandjean-canfin
11 Juil 2016

Ce rapport vise à faire avancer la mise en place de prix du carbone au niveau international, européen et national, avec une priorité à la  dimension européenne et tout particulièrement à la réforme du marché européen de quotas de CO2.

Il permet au lecteur de se faire une idée assez claire et précise des enjeux et des difficultés liées à la « tarification du carbone ». Je ne vais donc pas ici le paraphraser, et suggère au lecteur pressé de lire son résumé exécutif  et au lecteur qui veut rentrer dans les arcanes de cette « ténébreuse affaire » de lire le rapport complet, fruit d’un gros travail mais qui n’est pas si long que cela !

Je vais plutôt faire ici quelques remarques qui me sont venues lors de ce travail.

1 Un bon accord "théorique", mais de nombreux désaccords...

Carbone 4 publie la méthodologie Carbon Impact Analytics
De : Alain Grandjean

carbonimpactanalytics
15 Juin 2016

Carbone 4 publie en français et en anglais une méthodologie détaillée pour construire des indices bas carbone à l’aide des indicateurs Carbon Impact Analytics. Cette méthode innovante conçue par Carbone 4 permet d’évaluer l’impact carbone des portefeuilles et ainsi d’aider les investisseurs et gestionnaires d’actifs à réduire leur exposition aux risques climatiques et à saisir les opportunités associées à la transition énergétique.

Au delà de l'empreinte carbone, vers une stratégie d'investissement bas-carbone :

Les investisseurs sont de plus en plus exposés au risque carbone. Ils doivent désormais gérer ce risque, mais également développer des stratégies d’investissement résilientes face au changement climatique. “Carbon...

Que faire avec le marché européen de quotas de CO2 ?
De : Alain Grandjean

Caisse des dépôts
13 Juin 2016

Le marché européen de quotas de CO2 (ETS dans la suite) est souvent présenté et comme l’instrument central de la lutte contre le changement climatique en Europe. Le but de cette courte note est de faire la part entre la vision théorique qu’on peut avoir de cet instrument et ce qu’il est en pratique, pour en déduire des voies possibles d’évolution.

Nota Bene. Cette note de réflexion n’engage évidemment en rien le travail en cours de la mission Mestrallet-Canfin-Grandjean. Elle vise à faire part de ma réflexion personnelle à ce stade et de susciter les échanges.


Les atouts de l’ETS, vus de ses thuriféraires seraient les suivants :

  • ce serait un instrument de marché du coup, par principe, il serait plus efficace qu’une taxe, instrument administré.
  • il garantirait les résultats visés en matière...

Quand les machines (vraiment) domestiquées libèreront l’homme
De : Alain Grandjean

"Ce gars-là peut tous vous remplacer, vous êtes congédiés !"
26 Avr 2016

L’homme va-t-il devenir inutile ?[1] Les prouesses de l’intelligence artificielle, le déferlement des robots[2] dans les usines, mais aussi la baisse de la croissance et la perspective d’une « stagnation séculaire[3] » relancent un vieux débat[4]. La machine va-t-elle remplacer l’homme ?

Une étude[5] universitaire parue en 2013 indique que la moitié des emplois actuels peuvent être informatisés (voir graphique ci-dessous). Si cela se confirmait, alors qu’il y a déjà en France plus de 5 millions de personnes au chômage (catégories A à D) et 12 millions en situation d’emploi inadéquat [6],  comment allons-nous faire face...

Reporting carbone : des entreprises ambitieuses, le MEDEF frileux
De : Alain Grandjean

Référence à la parabole de l'île de Pâques - l'énarque qui savait compter et celui qui ne savait pas
17 Avr 2016

NB: Ce texte  a été mis à jour le 21 Avril suite à un commentaire de l'Association Bilan Carbone ABC.

L’ article 173 de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte renforce et précise les obligations de « reporting » des différents acteurs de la vie économique. Deux décrets sont déjà publiés, un troisième, relatif aux entreprises, est en cours de discussion. Face à l’ampleur du défi climatique, les demi-mesures ne sont plus de saison. Le présent article plaide pour une proposition ambitieuse et accessible.

1 L’article 173  concerne :

- les investisseurs financiers et gestionnaires d’actifs, (décret publié en décembre 2015) ;

- les banques, pour les...

Signal-prix carbone et négociations climat : points de repère
De : Alain Grandjean

taxe-carbone-reperes
18 Fév 2016

La perspective de la COP21 a suscité de nombreux débats sur la manière d’installer un ou des prix du carbone dans l’économie mondiale. Dans les années à venir, il est à souhaiter que de plus en plus de pays passent à l’acte. Il reste à savoir comment, au vu des débats mentionnés et des nombreuses expériences lancées. Cette note a pour but de proposer une doctrine  de référence et des options.  Elle vise également à faciliter l’avancement des trois chantiers ouverts du côté français :

    -    celui de la hausse de la contribution carbone en France, en profitant de la baisse du prix du pétrole ;

    -    celui de la réforme de la directive EUETS (les quotas européens) en cours, qui permettrait d’améliorer l’efficacité de ce marché ; (Voir également la note du think tank The Shift...

Réformer la comptabilité privée pour réformer le capitalisme
De : Alain Grandjean

Référence à la parabole de l'île de Pâques - l'énarque qui savait compter et celui qui ne savait pas
26 Jan 2016

La comptabilité d’entreprise, telle que nous la connaissons aujourd’hui a été codifiée au Moyen-Age[1] pour représenter le patrimoine des propriétaires de l’entreprise et son évolution. Elle est née à une époque où la terre et les ressources naturelles  sont considérées de fait comme infinie. Elle n’entretient aucune forme de lien avec la question des ressources naturelles et du risque de pénurie ou de pollution qui peuvent être induites par l’activité humaine. On peut dire dès lors que la nature ne compte pas pour le décideur qui se base sur ces comptes-là puisqu’elle n’est pas comptée (Voir aussi ce papier : "Qu'est-ce qu'un coût ? Application au changement climatique"). C’est à mes yeux l’une des causes de la catastrophe écologique que nous vivons actuellement (voir...

Carney, Villeroy de Galhau, Turner : le risque climatique au coeur de la finance
De : Alain Grandjean

Les externalités dans le calcul de la valeur ?
11 Nov 2015

[Edit 06/01/16] Voir cette conférence de Carbone 4 à la Galerie des Solution de la COP21 qui revient sur toutes ces thématiques avec des acteurs de premier plan : 

[Edit 05/01/16] Voir aussi le dernier livre de l'ancien président de l'autorité de régulation financière anglais, Lord Adair Turner "Between debt and the devil" ainsi que cette exhortation au monde de la finance dans le cadre des préparations de la COP21 : 

[Edit 01/12/15] Un plan d'action plus précis vient d'être donné par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la banque de France dans l'article "Le gouverneur de la Banque de France "déterminé" à donner un cadre public au risque climat...

La venue de Steve Keen à Paris à l’occasion de la sortie de son livre : l’imposture économique(1)
De : Alain Grandjean

steevekeen-impostureeconomique
23 Sep 2014

Voici quelques précisions sur le calendrier du début du mois d'octobre concernant la sortie du livre exceptionnel de Steve Keen :

Sortie du livre : le 9 octobre.  

- Mercredi 8 octobre : soirée de lancement du livre à 19h30 au Centre Sèvres (facultés jésuites de Paris), 35 bis rue de Sèvres 75006 (métro Sèvres-Babylone). Débat Keen-Giraud. titre de la soirée : "L'imposture économique".

- Vendredi 10 octobre : conférence (en anglais) de Steve K. de 19h à 21h30 à la Maison des Sciences Economiques, 106 bd de l'Hôpital 75013 (métro Campo-Formio). [Aurélien va nous préciser la salle.]  titre de la soirée : "DebunkingEconomics".

 - Samedi 11 Octobre à 18h : Table ronde « Les rebelles de la théorie économique » avec Steve Keen, G. Giraud, JM Daniel  et X. Ragot (à...

Pourquoi monnaie, crédit et finance doivent être au cœur de la macroéconomie ?
De : Alain Grandjean

credit-immobilier-monnaie
31 Août 2014

Les deux omissions les plus importantes du raisonnement économique « main stream » concernent les ressources naturelles et tout particulièrement l’énergie et le triptyque monnaie-crédit-finance. Les physiciens, écologues et autres scientifiques qui s’intéressent à l’économie pourraient avoir la tentation, en réintroduisant l’énergie et les ressources naturelles dans le raisonnement économique, de  supposer implicitement, comme les économistes  classiques et néoclassiques, que les phénomènes monétaires et financiers, non physiques, ne comptent pas (au moins sur le long terme).

 L’économie pourrait donc être réduite à sa sphère « réelle[1] » :

  • des consommations d’énergie et de ressources naturelles (et plus généralement des destructions d’écosystèmes, des dérèglements de régulations...

journal

Bibliothèque et papiers de référence