3 priorités : la transition énergétique, l’économie circulaire et la remise de l’économie de la finance  au service de l’économie réelle. Des objectifs ambitieux mais réalisables dès lors qu’on change de lunette sur les dogmes économiques hérités des vieilles écoles d’économie. En savoir plus.

Quels enjeux économiques pour l’industrie nucléaire?
De : Alain Grandjean

nucleaire-en-france
2 Sep 2020

Cette note, rédigée avec Farah Hariri, docteur en physique nucléaire, vise à proposer une orientation pour la stratégie nucléaire française.  Après un rappel du contexte nucléaire global et de la décision de neutralité carbone à horizon 2050, elle fait le point sur le parc actuel, les extensions envisagées et conclut sur des propositions. Cette note est parue dans la lettre d’Enerpresse Le Quotidien de l’Energie (n° 12648– 03/09/20).

Télécharger la note.

 

Nucléaire et EnR électriques : les termes du débat
De : Alain Grandjean

Couverture du livre paru chez Itak Jeunesse
28 Fév 2020

Suite au lancement demandé par le gouvernement d’une étude sur la construction de 6 nouveaux EPR en France, j’ai participé à l’écriture de deux articles pour Enerpresse : Peut-on se passer de nucléaire en France ? [1] (appelé par la suite article GLP) et La montée en puissance des énergies renouvelables électriques ne nous mettra pas sur la paille [2](article GQS). Ces deux articles visaient à comparer le coût et la faisabilité d’un mix électrique principalement ENR à un mix 50% nucléaire. Malgré des horizons de temps, des hypothèses de consommation et de choix de moyens de production différents, ces deux articles parviennent à des conclusions similaires. Les coûts des deux mix sont comparables, ce qui rend caduque un des...

 

Livre – La monnaie écologique par Nicolas Dufrêne et Alain Grandjean
De : Alain Grandjean

couv-monnaie-ecologique-dufrene-grandjean
13 Fév 2020

« La monnaie n’est pas magique ». Je me souviendrai toujours de ce propos énoncé de manière un brin sentencieuse et ironique par un de nos interlocuteurs à la Direction Générale du Trésor au moment de la mission Canfin-Grandjean[1]. Je voulais proposer le recours aux DTS pour financer, au niveau mondial, les dépenses nécessaires pour lutter contre le changement climatique.  Il voulait dire par là que la monnaie n’a pas le pouvoir de « changer le monde » et que j’étais un peu naïf de le croire. Il reprenait ainsi une idée bien ancrée idéologiquement, répétée régulièrement. Le jeudi 5 avril 2018, par exemple, Emmanuel Macron, engagé dans une discussion animée avec une aide-soignante du CHU de Rouen qui lui réclamait des moyens budgétaires supplémentaires, lui...

La montée en puissance des ENR électriques ne nous mettra pas sur la paille !
De : Alain Grandjean

simpsons-nucleaire-trajectoire-2-degres
28 Jan 2020

Le gouvernement a demandé en septembre 2019 au PDG d’EDF de lancer une étude visant à évaluer la capacité de la filière nucléaire à construire 6 EPR en France tout en précisant qu’aucune décision n’était prise. La ministre de l’énergie Elisabeth Borne a indiqué le 8 janvier 2020 que la décision de construire ou non de nouveaux réacteurs nucléaires EPR en France ne sera pas prise avant fin 2022. Néanmoins le débat est réouvert : est-il opportun de se lancer dans cette aventure, même s’il est clair que le nucléaire est bas-carbone ce dont nous ne discuterons pas ici ? N’est-il pas préférable d’attendre de disposer soit d’un nucléaire compétitif et sûr soit de certitudes raisonnables sur le coût du stockage de l’électricité ? Et, en attendant, de remplacer par des énergies renouvelables électrique (ENRé), les réacteurs déclassés en...

 

Peut-on se passer de nucléaire en France ?
De : Alain Grandjean

Installation nucléaire de Pierrelatte, le 25 novembre 2011 (WITT/SIPA)
17 Jan 2020

Créer ou non un parc de nouveaux réacteurs nucléaires constituera, dans les prochaines années, un choix majeur pour l’avenir énergétique de la France.  Le parc existant a produit sur 19 sites 380 térawattheures (TWh), soit 380 milliards de kilowattheures (kWh) par an ces dernières années. Il est prévu de ramener à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité. Indépendamment de toute décision politique, les centrales existantes ne pourront pas être prolongées indéfiniment. Par ailleurs, l’exigence de réduction des émissions de CO2, et donc d’utilisation directe de combustibles et carburants fossiles dans les bâtiments, l’industrie et les transports conduira à une électrification accrue des consommations d’énergie dans ces trois secteurs, y compris une électrification de la production de l’hydrogène et une accentuation de son...

 

Des nouvelles du Manifeste étudiant pour un Réveil écologique
De : Alain Grandjean

pour-un-reveil-ecologique
20 Nov 2019

Un an après le lancement du Manifeste étudiant pour un Réveil écologique, le collectif Pour un réveil écologique lance un site à destination des étudiants et des jeunes diplômés . Le Manifeste avait montré la volonté de plus de 30 000 étudiants de réconcilier leur vie académique et professionnelle avec leur conscience de la crise environnementale, trop souvent limitée à la sphère de l’engagement personnel. En tant qu’étudiants et futurs actifs, les signataires sont en effet particulièrement légitimes pour agir sur ces deux champs. Un an et de nombreuses rencontres plus tard, le collectif est d'autant plus convaincus qu'ils disposent d'un réel pouvoir d’action sur ces sujets. Ce nouveau site met à disposition du plus grand nombre l’expérience...

Numérique à l’école : modeste proposition pour sortir de l’obscurantisme
De : Alain Grandjean

Catégories :
Le Désastre de l'école numérique
18 Juin 2019

Depuis le lancement du plan numérique par la ministre de François Hollande, Madame Najat-Belkacem, on entend deci delà des contestations. Parents et professeurs s’émeuvent d’éventuels désagréments liés à ce plan ambitieux. Aucun d’entre eux, c'est évident, ne souhaite bannir le numérique des écoles, comme le font de façon certainement un peu extrémiste les élites de Google, Facebook et autres Gafam de la Silicon Valley, pour leurs propres enfants. Une petite revue des arguments avancés concernant l'usage du numérique à l'école ne fait pour autant pas de mal. Après ce tour d’horizon un peu rapide nous nous permettrons de présenter notre modeste proposition pour sortir par le haut de cette controverse.

Ce texte nous a été envoyé par une enseignante, qui n'a pas souhaité signer de son nom complet, en raison des récentes polémiques sur le

Les déchets nucléaires : comment sortir de l’économie du plutonium ?
De : Alain Grandjean

CNPE DE DAMPIERRE
17 Avr 2019

Le débat national lancé ce mercredi 17 avril est l’occasion de reprendre à la base la problématique de la gestion des déchets nucléaires. La stratégie française actuelle nous conduit en effet à une véritable «économie du plutonium » dont les inconvénients sont majeurs. Mais il est encore temps de chercher des solutions nouvelles pour fermer le cycle du combustible d’une façon acceptable pour la société et pour réduire l’emprise du stockage géologique profond. Pour ce faire, il est impératif de revenir sur les 3 axes de recherche de la loi Bataille de 1991 et d’explorer toutes les voies alternatives au choix français de transmutation par réacteurs rapides de GEN4. Dans un article publié avec Farah Hariri dans la lettre d’Enerpresse Le Quotidien de l’Energie (n°12305,...

 

La transition énergétique, une opportunité pour les territoires ruraux ?
De : Billet invité

www.cacg.fr
1 Fév 2019

L'ADEME, dans sa dernière publication, estime à 400 000 le nombre d'emplois créés en France, d'ici 2030, par la nouvelle économie de la transition énergétique. Ces chiffres sont considérables, mais, au-delà du seul aspect de l'emploi, quel sera l'impact réel de la transition énergétique à l'échelle des zones rurales qui occupent plus de la moitié du territoire national ?

Prenons un exemple. Sur le seul sujet de l'énergie solaire, EDF a affiché dans son "plan solaire", sa volonté d'installer 30 GW de photovoltaïque d'ici 2035. Les toitures de hangars, ombrières de parking et terrains délaissés[1] ne suffiront pas à fournir entre 50 et 100 000 hectares de surface nécessaires. Il sera probablement...

Face au risque d’effondrement (2/2) : les actions prioritaires
De : Alain Grandjean

Chroniques de l'Anthropocène
20 Sep 2018

La perspective de l’effondrement de notre civilisation peut être écrasante, conduire au déni, alors que nous avons, au contraire, besoin de rester mobilisés pour accompagner la transformation inéluctable qui s’annonce. Tout en restant lucide, il est important de ne pas baisser les bras et c’est pourquoi j’ai essayé de montrer dans un premier post que nous avons de nombreuses raisons de croire en l’avenir et qu’un enjeu essentiel consiste à changer de référentiel : voir la crise majeure actuelle comme un processus de transformation, de métamorphose. Je vais essayer ici de dégager quelques pistes d’actions prioritaires pour adresser un enjeu central : la construction d’un nouveau modèle économique.

Construire un plan d’action ambitieux demande de regarder la situation d’assez loin

journal

Bibliothèque et papiers de référence