Carbone 4 publie la méthodologie Carbon Impact Analytics
De : Alain Grandjean

carbonimpactanalytics
15 Juin 2016

Carbone 4 publie en français et en anglais une méthodologie détaillée pour construire des indices bas carbone à l’aide des indicateurs Carbon Impact Analytics. Cette méthode innovante conçue par Carbone 4 permet d’évaluer l’impact carbone des portefeuilles et ainsi d’aider les investisseurs et gestionnaires d’actifs à réduire leur exposition aux risques climatiques et à saisir les opportunités associées à la transition énergétique.

Au delà de l'empreinte carbone, vers une stratégie d'investissement bas-carbone :

Les investisseurs sont de plus en plus exposés au risque carbone. Ils doivent désormais gérer ce risque, mais également développer des stratégies d’investissement résilientes face au changement climatique. “Carbon...

Reporting carbone : des entreprises ambitieuses, le MEDEF frileux
De : Alain Grandjean

Référence à la parabole de l'île de Pâques - l'énarque qui savait compter et celui qui ne savait pas
17 Avr 2016

NB: Ce texte  a été mis à jour le 21 Avril suite à un commentaire de l'Association Bilan Carbone ABC.

L’ article 173 de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte renforce et précise les obligations de « reporting » des différents acteurs de la vie économique. Deux décrets sont déjà publiés, un troisième, relatif aux entreprises, est en cours de discussion. Face à l’ampleur du défi climatique, les demi-mesures ne sont plus de saison. Le présent article plaide pour une proposition ambitieuse et accessible.

1 L’article 173  concerne :

- les investisseurs financiers et gestionnaires d’actifs, (décret publié en décembre 2015) ;

- les banques, pour les...

Réformer la comptabilité privée pour réformer le capitalisme
De : Alain Grandjean

Référence à la parabole de l'île de Pâques - l'énarque qui savait compter et celui qui ne savait pas
26 Jan 2016

La comptabilité d’entreprise, telle que nous la connaissons aujourd’hui a été codifiée au Moyen-Age[1] pour représenter le patrimoine des propriétaires de l’entreprise et son évolution. Elle est née à une époque où la terre et les ressources naturelles  sont considérées de fait comme infinie. Elle n’entretient aucune forme de lien avec la question des ressources naturelles et du risque de pénurie ou de pollution qui peuvent être induites par l’activité humaine. On peut dire dès lors que la nature ne compte pas pour le décideur qui se base sur ces comptes-là puisqu’elle n’est pas comptée (Voir aussi ce papier : "Qu'est-ce qu'un coût ? Application au changement climatique"). C’est à mes yeux l’une des causes de la catastrophe écologique que nous vivons actuellement (voir...

Arrêter la dérive climatique détruira du capital financier Savons-nous vraiment faire nos comptes ?
De : Alain Grandjean

iledepaque-lecons
12 Mai 2013

Nous avons vu dans ce post  que les réserves prouvées d’énergie fossile sont environ 4 fois supérieures à notre «  budget carbone » d’ici 2050, si nous voulons rester en-dessous d’une hausse de 2 degrés. Dès lors 80 % de ces réserves prouvées ne valeraient rien puisqu’elles ne pourraient être exploitées.

Une étude récente de  l’ONG Carbon Tracker détaille cela. Elle  précise les chiffres en fonction des hypothèses d’augmentation de température et des échéances (2050 et 2100). Elle étudie la répartition des réserves entre acteurs privés et Etats (qui en détiennent la majorité). Elle s’intéresse aussi au flux de capitaux engagés...

De nouveaux critères pour orienter les investissements publics
De : Alain Grandjean

money-73341_640
30 Nov 2010

S’il était décidé de faire un grand programme d’investissements, financé par la Banque Centrale, comme je l’ai proposé ici, il faudrait disposer de critères pertinents pour les choisir. Les critères actuels ne le sont pas dans une optique de développement durable ou soutenable.

Les investissements publics (Etat ou collectivités territoriales) sont aujourd’hui décidés selon un double mécanisme : le dernier mot est au politique ce qui peut conduire à des « éléphants blancs 1», investissements mûs par le désir de prestige, le clientélisme ou la simple envie de « couper un ruban ». Du coup, les administrations ont tenté de mettre au point des méthodes de rationalisation des choix budgétaires...

Comment peut-on manquer d’argent pour…sauver la planète ?
De : Alain Grandjean

homme-affaires-manger_~jad0018
23 Nov 2010

« Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché, alors on saura que l’argent ne se mange pas. »1

Je ne sais pas si cette citation est authentique, mais elle reflète bien le paradoxe à lever : comment peut-on manquer de quelque chose qui se crée ex nihilo ? Manquer de poissons, de pétrole, de minerais…c’est possible, puisque ce sont des ressources finies et non renouvelables. Elles sont détruites dans nos processus de production et de consommation.

Mais l’argent, une fois créé d’un simple jeu d’écritures, circule d’une poche à l’autre. Il n’est pas consommé au sens où l’est le poisson que nous...

Eco2climat : TF1 sensibilise les français
De : Alain Grandjean

Module éco2climat interactif sur le site de Carbone 4
7 Déc 2009

Au 20h de Laurence Ferrari de ce soir (07/12/09), grande première : TF1 lance "Eco2climat" pour voir l'empreinte carbone des français et son évolution.

L'empreinte carbone en bref : 
L’empreinte carbone (en anglais carbon footprint) évalue les émissions de gaz à effet de serre (le CO2, le méthane, le N20, et d’autres gaz) qui contribuent au réchauffement de la planète et au déréglement climatique.

L’empreinte carbone de la consommation d’un individu se calcule en partant de l’ensemble de ses actes (manger, boire, se loger, se déplacer, se soigner, se distraire, se cultiver…) qui engendrent directement ou indirectement des émissions de gaz à effet de serre (GES).
Exemples : si je me déplace en voiture avec une voiture qui...

Eco2 Climat, indicateur carbone de la consommation des français au 20h de TF1 !
De : Alain Grandjean

Jean-Marc Jancovici, associé de Carbone, présente Eco2climat
1 Déc 2009

Voici une bonne nouvelle sur le front des projets de Carbone 4TF1 lance le 1er indicateur carbone de la consommation des Français : ECO2climat, en exclusivité dans le JT de 20h de Laurence Ferrari [communiqué de presse de TF1]

A partir du lundi 7 décembre, jour de l’ouverture du sommet de Copenhague, le journal de 20h de Laurence Ferrari présentera un tout nouvel indicateur mensuel, élaboré spécialement pour cette occasion : ECO2climat.

Les téléspectateurs retrouvent régulièrement dans nos JT les chiffres du chômage ou encore ceux du nombre de tués sur la route, désormais, Laurence Ferrari, au moyen de cet outil unique, révèlera la quantité...

Présentation du livre « Les Etats et le Carbone »
De : Alain Grandjean

les-etats-et-le-carbone-couverture
24 Nov 2009

Voici une courte vidéo (2mn) de présentation de notre dernier livre "Les Etats et le carbone". Extraits : 

"Les contraintes climat et énergie vont obliger les Etats à reprendre en main des leviers de politique économique qu'ils avaient oublié de puis plus de trente ans avec la libéralisation de l'économie"

"Il faut que les Etats investissent fortement pour changer les modèles de production et de consommation de nos pays"

"A quelques jours de Copenhague, où va se négocier l'accord le plus important du début du XXIème siècle sur le climat, la question de savoir quels sont les bons outils pour gérer le climat au niveau mondial est d'actualité"

 

Qu’est-ce qu’un coût ? : Application au changement climatique
De : Alain Grandjean

Simulation de la radioactivité déversée par la catastrophe de Fukushima
17 Nov 2009

La notion de coût, au cœur du raisonnement économique (l’économie est parfois définie comme l’art d’atteindre des objectifs au moindre coût) est employée en permanence dans la vie courante. Pourtant, sa signification est beaucoup moins évidente qu’il n’y paraît. Ce d’autant que le mot coût est souvent affublé d’adjectif ou de complément d’objet : « coût direct, complet, moyen, marginal, social, économique, coût d’abattement »…et parfois des deux « coût marginal d’abattement »…Dans le même champ sémantique, la notion de valeur pose les mêmes questions.

Cette note vise à (re)préciser ces notions, ce qui est évidemment indispensable pour savoir de quoi on parle quand on vise à minimiser les coûts de la réduction des émissions de GES. Cette clarification se fera sous un postulat dit de « soutenabilité forte » selon lequel il...

journal

Bibliothèque et papiers de référence