Un livre événement : « Reprendre le contrôle de la dette », Lord Adair Turner, 2017
De : Alain Grandjean

Catégories :
Sortie en français du livre "Reprendre le contrôle de la dette" par A. Turner
14 Avr 2017

 Adair Turner a présenté à Paris jeudi 13 avril la traduction (supervisée par Mireille Martini) de son livre, préfacée brillamment par Gaël Giraud.

C’est la première fois qu’une personnalité issue du sérail, ancien président de l’Autorité des services financiers britanniques, actuel président de l’Institute for New Economic Thinking …, ose briser le tabou du financement monétaire[1] et en faire une voie de solution de la crise actuelle. Son diagnostic critique du fonctionnement de la finance, du rôle clef de l’endettement privé, tout comme celui de la théorie économique est remarquable. Enfin il propose une série de propositions sérieuses et tout-à-fait crédibles pour sortir de la nasse dans laquelle nous sommes et qui mène sans aucun doute au désarroi électoral actuel.

Je me permets...

Garantie publique des dépôts bancaires et chantage des banques
De : Billet invité

Catégories :
Source : Les-crises.fr
9 Jan 2017

Dans un post récent j’ai écrit «  Les dépôts des clients sont sous une certaine limite (en gros 100 000 euros en France) garantis par l’Etat, qui ne pourra donc les laisser tomber. » Il est écrit dans le site du fonds de dépôt et de résolution (avec lequel je fais le lien dans cette phrase)  :

« Lorsqu’une banque n’est plus en mesure de rembourser les dépôts de ses clients, le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR) indemnise ceux-ci jusqu’à 100 000 € en 7 jours ouvrables, dans certaines conditions et limites. La garantie des dépôts en protégeant les déposants, contribue à entretenir la confiance et à assurer la stabilité du système bancaire. »

J’aurais dû préciser que l’ Etat est en fait incapable d’assurer cette garantie. Ce que Michel...

Comment les ratios de solvabilité modifient la gestion des banques
De : Mireille Martini

Catégories :
500px-Bank_of_England
6 Jan 2017

Nous résumons ici un Working Paper publié en Décembre 2016 par la Banque d’Angleterre, de Ramon, Francis et Harris, intitulé : Les exigences de capital des banques et leurs pratiques de gestion de bilan : la crise a-t-elle changé la relation ?

Le propos du papier

Ce papier est intéressant à nos yeux car il fait un point sur la manière dont les banques réagissent aux contraintes fixées par le régulateur. L’enquête est faite sur la base  du traitement d’un échantillon des données confidentielles de la Banque d’Angleterre, la Banque Centrale,  sur les banques britanniques entre 1989 et 2013. L’analyse des auteurs confirme que les banques gèrent activement leur bilan en fonction des contraintes de ratios règlementaires fixées par le...

Les Papiers de Panama, ou comment le libéralisme a besoin de l’Etat
De : Mireille Martini

Catégories :
"Ces pratiques scandaleuses doivent cesser. Vivement la mort de la presse" Chappatte
9 Avr 2016

Le scandale de la fraude fiscale vient d’être porté à la connaissance du grand public par des révélations anonymes et grâce au travail des journalistes. Plus exactement, c’est l’ampleur de la fraude qui vient d’être mise à jour : au-delà des grandes fortunes des magnats du pétrole, les fichiers découverts contiendraient des milliers de « petits comptes », et comme l’a montré le remarquable documentaire « Cash Investigation », "monsieur tout le monde", aujourd’hui en France, peut ouvrir un compte off shore en quelques clics avec quelques dizaines de milliers d’euros.

Jamais sans l’Etat ?

La faillite de l’Etat dans son rôle de percepteur est ainsi mise à jour : mais la révélation du scandale est une excellente nouvelle, elle annonce un tournant : le système, soumis à des forces contraires, implose. Car nos...

Le crédit bancaire, pilier manquant de la gestion des entreprises
De : Mireille Martini

Catégories :
deregulation-nuit-gravement-economie
15 Fév 2016

Les accords de Bâle, en instituant un ratio de fonds propres prudentiels sur les activités de crédit, ont contribué à une forte réduction du crédit bancaire aux entreprises. Les grands groupes se financent désormais essentiellement sur le marché obligataire, or l’obligation est un financement de marché, qui ne constitue pas ce qu’était le crédit bancaire : un partenariat de long terme qui équilibrait l’influence de l’actionnaire au sein de l’entreprise. La dérive court–termiste des politiques de gestion des entreprises, et leur impact délétère sur la croissance, pourrait bien trouver son origine dans l'insuffisance des accords de Bâle, qui ont par ailleurs démontré leur incapacité à éviter une crise bancaire systémique. Troisième et dernier billet de notre dossier « Court-termisme et régulation...

Gestion des entreprises : LBO et crise financière à l’origine du court-termisme
De : Mireille Martini

Catégories :
quick-gimme-cash
12 Fév 2016

La généralisation des LBOs et le tarissement du crédit bancaire ont changé le mode de gestion des entreprises. Deuxième billet de notre dossier « Court-termisme et régulation financière »

La gestion des entreprises par le Free Cash Flow est un phénomène relativement nouveau, qui s’est développé à l’origine avec  l’ouverture des marchés de capitaux européens aux fonds de pension anglo-saxons, particulièrement après les années 2000, avec les opérations de LBO[1]. Dans les années 2000, les banques européennes ont commencé à prêter à des fonds d’investissements en actions non cotées, principalement anglo-saxons (KKR, Blackstone et autres Carlyle ou TPG), pour leur permettre de financer...

Dérive du capitalisme actionnarial : la dictature du Free Cash Flow
De : Mireille Martini

Catégories :
Gagnants-gagnants ? Merci à Rangon
9 Fév 2016

Précarisation, « agilité », reporting : le court-termisme de la gestion actionnariale nuit au développement de l’entreprise et donc à la reprise de la croissance. Premier chapitre de notre dossier « Court-termisme et régulation financière » par Mireille Martini, consultante en financements structurés et d’entreprise.

Le krach de 2008 suivi d’une crise économique prolongée  a ébranlé la confiance dans la capacité du capitalisme à générer de la croissance et la prospérité pour tous. Thomas Piketty, relayé par d’autres,  a mis en évidence le retour de la croissance des inégalités dans nos sociétés. Les méfaits de la libéralisation des marchés financiers ont maintenant des porte-paroles dans les sphères les plus officielles (cf. la critique d’Adair...

Lord Adair Turner : Un homme du sérail prône une réforme radicale de la monnaie, du crédit et des banques
De : Mireille Martini

Catégories :
between-debt-&-devil-adair-turner
6 Jan 2016

Lord Adair Turner a été président de l’Autorité des Services Financiers, le régulateur britannique, de 2008 à 2013. Il est actuellement président de l’Institute for New Economic Thinking (INET), un des trop rares think tank d'économie hétérodoxe.

Son dernier ouvrage attaque frontalement le libéralisme économico-financier qu’il rend responsable de la stagnation séculaire qui menace l’économie mondiale. Il appelle à une réforme radicale de la monnaie et du système bancaire, bien au-delà des voies suivies jusqu’ici en allant jusqu'à, sous condition de strict contrôle du politique, réhabiliter la relance par création monétaire publique (Voir cette conférence vidéo au FMI). L’ouvrage, très documenté et chiffré, est écrit dans un langage simple et...

Crise financière en préparation : un ancien banquier sonne l’alarme
De : Alain Grandjean

Catégories :
FRANCE-FINANCE-AMF
30 Oct 2013

Une voix de plus se lève contre l’aveuglement des politiques publiques en matière de régulation financière ; un « citoyen » particulièrement informé.

Jean-Michel Naulot, après 37 ans de carrière bancaire et dix ans de régulation financière (Au sein du Collège de l’AMF, qu’il quitte en décembre pour retrouver sa capacité de lanceur d’alerte), profite de la fenêtre médiatique offerte par la sortie de son excellent livre « Crise financière : Pourquoi les gouvernements ne font rien » pour un cri d’alarme, un « cri du cœur ».

Le livre décrit avec rigueur les risques de « la centrale nucléaire de la finance », l’histoire récente des tentatives de régulation financière et leur (faible) avancement mais surtout, explique en quoi le système financier, aussi dangereux...

Affaires Cahuzac, Augier … et suivante : Un sursaut nécessaire qui passe par une action vigoureuse de mise au pas de la finance off-shore
De : Alain Grandjean

Catégories :
Affaire-Cahuzac-un-banquier-suisse-se-dit-pret-a-aider-a-nouveau-la-justice_article_main
8 Avr 2013

Gaël Giraud et Alain  Grandjean

Les Français sont encore sous le coup du choc lié aux aveux de Jerome Cahuzac puis à l'affaire "offshoreleaks" qui montre notamment que Jean-Jacques Augier, le trésorier de campagne de François Hollande, n'a pas hésité, lui non plus, à faire des montages off-shore (quelles qu'en soient les raisons). Ce n’est sans doute pas la fin des révélations ...

Du côté du secteur bancaire, la situation n'est guère plus encourageante : alors que Deutsche Bank est impliquée dans le scandale des manipulations du Libor, la voilà soupçonnée par la Bundesbank d'avoir maquillé 12 milliards de pertes depuis 2008. Pendant ce temps, l'offshoreleaks révèle comment BNP-Paribas et le Crédit Agricole ont, pendant des années, rendu possibles les opérations d'évasion fiscale de...

journal

Bibliothèque et papiers de référence