Séparation bancaire – Un projet à l’emporte-pièce qu’il est encore temps d’arrêter
De : Alain Grandjean

Catégories :
separationbancaire
26 Déc 2012

Le conseil des ministres a examiné le 19 décembre un projet  de séparation des activités bancaires qui fait suite aux engagements de François Hollande pendant sa campagne.

Comme nous allons le voir dans les posts suivants ce projet est insuffisant. Il est plus faible[1] que le projet que Michel Barnier est en train de préparer au niveau européen, plus faible que ce que proposent les rapports Volcker aux Usa, Vickers en Grande-Bretagne et Liikanen au niveau européen. Et bien sûr que le Glass-Steagall Act qui a été imposé par Roosevelt en 1933 pendant la crise de 1929.

Mais il est encore possible de le faire évoluer. De leur coté, la BNP-P et la  Société Générale considèrent que c'est la mère des batailles. Pourquoi ? Parce que nous...

Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire. Pascal Canfin
De : Alain Grandjean

Catégories :
Pascal_Canfin
3 Fév 2012

Achetez et lisez ce petit livre (5 euros, 123 pages, chez l’éditeur « les petits matins »). Vous ne le regrettez pas.

Très clair sur un sujet complexe (les réglementations à imposer aux financiers). Vivant et parfois captivant car parlant d’une expérience de député européen[1] qui se bat sur ce terrain. Qui a réussi à créer l’ONG FinanceWatch pour contrebalancer le lobby  des acteurs financiers à Bruxelles. Jamais inutilement polémique sans être langue de bois. Synthétique (il propose dix réformes), il ne se perd pas dans les détails inutiles.

Une très bonne introduction pour pénétrer...

Compte bancaire : faut-il suivre l’appel d’Eric Cantona ?
De : Alain Grandjean

Catégories :
FRANCE-FILM-FESTIVAL-CANNES-LOOKING FOR ERIC
7 Déc 2010

Par ces temps de risque systémique et d’attaques spéculatives des marchés financiers, il ne semble pas très raisonnable d’en rajouter. Si tous les citoyens retiraient leur argent de leur compte il en résulterait une crise majeure : on sait bien que les banques ne disposent que d’une petite part des comptes courants de leurs clients en billets.

Il pourrait être envisagé comme alternative de transférer son compte et/ou son épargne d’une banque considérée comme « non-vertueuse » vers une banque considérée comme « vertueuse ». C’est le sens de la campagne des Amis de la Terre. (http://www.financeresponsable.org/) Il s’agit de faire pression sur les banques pour qu’elles cessent de financer des projets irresponsables au plan social et environnemental. On peut considérer que c’est...

L’arnaque : La finance au-dessus des lois et des règles
De : Alain Grandjean

Catégories :
larnaque-lafinanceaudessusdeslois
24 Mar 2010

J’ai hésité avant d’acheter ce livre1 au titre racoleur (j’avais quand même apprécié le film du même titre…), mais je ne regrette pas sa lecture. En résumé l’auteur (vice-président d’un tribunal de grande instance et enseignant à Sciences-Po) démontre en partant d’une analyse très concrète des événements, instructive par elle-même pour comprendre les techniques utilisées, que la crise financière a révélé la généralisation de comportements assimilables à de la fraude sans l’être toujours au sens strict.

Et sur un plan plus théorique, elle montre l’inanité de l’hypothèse des économistes néo-classiques qui continuent à penser que l’organisation spontanée du marché permet au « bien public » de résulter de la somme des intérêts individuels.

L’attaque des dettes publiques par les marchés : quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limite !
De : Alain Grandjean

Catégories :
Olivier Berruyer - Blog Les-crises
8 Fév 2010

Les dettes publiques (de la Grèce, l’Espagne, le Portugal) sont la cible d’attaques spéculatives. L’agence Moody’s annonce qu’elle pourrait remettre en cause la note AAA de la dette publique américaine, «à moins que d’autres mesures ne soient prises pour réduire le déficit bugétaire »1. Cette décote aurait pour effet de renchérir le coût de la dette pour l’Etat américain, ce qui est déjà le cas pour nos voisins.

Les Etats sont ainsi mis sous pression par les marchés qui les poussent à prendre des mesures de restriction budgétaire, à « assainir les finances publiques ».

On croit rêver.

Si on résume en quelques mots la situation, les banques et établissements financiers ont généré en 2008 une crise majeure. Les Etats les ont sauvés pour la...

journal

Bibliothèque et papiers de référence