Home
»
Tag : Transition énergétique
ic_flame

Transition énergétique

Report au-delà de 2025 de la date de limitation à 50% du nucléaire : une décision responsable et courageuse
De : Alain Grandjean

CNPE DE DAMPIERRE
21 Nov 2017

J'ai proposé à Jean Gadrey, qui l’a accepté,  de répondre sur son blog, suite à ses deux posts (voir ici et ici) critiquant l’entretien que j’ai réalisé pour Alternatives Economiques. La réponse ce trouve ci-après et sur le blog de Jean.  L'entretien pour Alternatives Economiques portait sur la stratégie énergétique de la France et en particulier sur le nucléaire. Il est paru le 8 novembre, soit le lendemain de l’annonce de Nicolas Hulot relative à la décision de reporter au-delà de 2025 la date de limitation à 50% du nucléaire dans le mix électrique. Sachant que j’ai déjà beaucoup écrit et communiqué sur cette question (voir par exemple les...

La chasse aux gaz à effet de serre en France, quelles priorités ?
De : Alain Grandjean

Source : Les Echos
16 Nov 2017

Les récentes déclarations de Nicolas Hulot reportant la date de réduction de la part du nucléaire au-delà de 2025, au moment de la COP23, ont conduit à des interventions créant la plus grande confusion sur le lien entre nucléaire et climat.  Ce court post a un seul but : rappeler quels sont les enjeux pour la France en matière de réduction des émissions des gaz à effet de serre (en se concentrant sur les émissions directes et donc sans tenir compte de ses émissions importées, issues de la fabrication des produits consommés en France qui croissent régulièrement).

Commençons par le panorama des GES en 2015, tel que le fait l’organisme habilité en la matière, le CITEPA.

 

[caption...

Nucléaire : une feuille de route pour ouvrir une vraie alternative
De : Alain Grandjean

CNPE DE DAMPIERRE
6 Sep 2017

Je viens de publier dans le n°11900  d'Enerpresse,  un article qui propose une feuille de route pour le nucléaire. Cette proposition vise à sortir de l'impasse dans laquelle la politique énergétique française est aujourd'hui engluée. Et du dialogue de sourds entre ceux qui feignent d'ignorer l'objectif (voté dans la loi de transition énergétique et reprise dans le programme du président de la République) de réduction de 50% en 2025 de la part du nucléaire dans le mix électrique  français,  et ceux qui veulent respecter ces mêmes objectifs à la lettre sans tenir compte  de ses conséquences sociales, économiques et en termes d'émissions de GES. ll s'agit en résumé de se mettre en position de créer une véritable alternative et les conditions (qui ne sont pas réunies aujourd'hui) d'un choix rationnel....

Croissance verte versus décroissance du fossile : la face sombre de la transition
De : Alain Grandjean

www.ihsnews.net
29 Août 2017

La transition énergétique est souvent identifiée à la production d’énergie renouvelable. Or une simple question montre un paradoxe évident : la production d’énergie réduit-elle les émissions de gaz à effet de serre ? Cette question peut sembler sans intérêt puisque la poser c’est y répondre : toute production d’énergie y compris renouvelable et nucléaire augmente les émissions de GES. La construction des moyens de production (panneaux solaires, centrale nucléaire, éolienne, centrale hydroélectrique etc.), consomme de l’énergie dont la majeure partie est aujourd’hui d’origine fossile. Cette évidence se mesure précisément par des démarches d’analyse de cycle de vie (qui permettent de calculer à chaque étape d’un processus les émissions de GES). Des bases de données, dont la plus connue en France est celle de l’ADEME,...

Décarboner l’électricité européenne : une opportunité historique pour le gouvernement !
De : Alain Grandjean

Source : Les Echos
20 Août 2017

Un prix minimum du carbone pour l’électricité permettrait à l’Europe de respecter l’accord de Paris. Si l’on peut se féliciter de la décision gouvernementale d’accélérer la hausse de la taxe sur les combustibles et les carburants (1), le gouvernement doit maintenant reprendre un autre dossier, celui de la taxation du contenu en carbone de l’électricité. Les travaux de la Commission Canfin-Grandjean-Mestrallet ont mis en évidence la difficulté d'une démarche unilatérale sur ce sujet. Il est, en particulier, essentiel de rallier l’Allemagne à cette ambition du fait de son poids politique et économique dans l’Union mais aussi car le mix électrique allemand est bien plus dépendant du charbon que le...

Politique énergétique, ne pas se tromper de débats !
De : Alain Grandjean

crédit : Sabine Büring
24 Juil 2017

Comme toujours en France le nucléaire suscite des débats passionnés ; pour autant ce n’est et de loin pas la seule priorité au regard des engagements climatiques réitérés dans le plan climat et de l’ensemble des autres enjeux de la politique énergétique. Si la question nucléaire est plutôt hexagonale, les autres sont beaucoup plus générales. Je ne ferai ici que planter le décor en espérant que le travail collectif des prochains mois, provoqué par la mise à jour de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, permettra de rentrer précisément dans chaque grand sujet.
A mes yeux il y a au moins six grandes priorités interdépendantes.
1-Sobriété, efficacité et maîtrise de la demande d’énergie.
2-Réduire nos consommations d’énergie fossile, à commencer par le pétrole.
3-Faire de la transition énergétique une source de...

50% de nucléaire en 2025 : est-ce compatible avec le plan climat?
De : Alain Grandjean

hulot-plan-climat
15 Juil 2017

Edit 16/07/17 : Suite à une remarque très juste, le billet a été légèrement modifié pour plus de précision, (mais sans en changer ni le sens ni la logique ni les conclusions) et deux phrases (en rouge) ont été ajoutées.

Le plan climat du gouvernement sorti le 6 juillet 2017 n’évoquait pas le dossier nucléaire. Ce sujet a été abordé plus tard par Nicolas Hulot lors d’une émission de radio. Il est sorti du bois, en disant tout haut ce que les spécialistes savent bien. Pour réduire à 50% la part du nucléaire dans la production électrique en 2025, objectif inscrit dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte, votée en juin 2015, il faut fermer des réacteurs nucléaires. La Cour des Comptes en avait estimé en février 2016 le...

Pourquoi la BCE serait la seule à ne pas appliquer l’article 173 ? Plaidoyer pour un green QE
De : Alain Grandjean

Green QE : la politique monétaire au service de l'avenir
19 Avr 2017

[Edit 20/04/17 Une interview sur AEF (désormais en accès libre) fait suite à et complète ce plaidoyer. Voir aussi notre page dédié au Green QE

La BCE a lancé en mars 2015 un important programment dit d’assouplissement quantitatif, consistant à acheter des obligations pour un montant mensuel de 80 milliards abaissé à 60 entre avril et décembre 2017. Ce programme est supposé durer jusqu’à la fin de l’année (et plus si nécessaire, la décision d’arrêt n’est pas prise). Il avait pour objectif annoncé de faire croître l’inflation et de participer à la relance de l’activité (par un coût du crédit extrêmement bas, les taux directeurs de la BCE étant eux-mêmes voisins de zéro).

En Juin 2016, la BCE a élargi la liste des actifs éligibles au QE pour inclure les...

Les liens entre PIB et énergie dans une trajectoire +2°C
De : Marion Cohen, Alain Grandjean

La contrainte énergie en économie
17 Avr 2017

[Voir l'article en PDF] Que peut-on affirmer (et ne pas affirmer) sur les liens entre énergie et PIB ? La question est aiguë aujourd’hui car nous sommes face à de nombreux défis et de nombreuses interrogations.

- On sait qu’il est impossible de rester « sous les deux degrés » sans baisse de la consommation d’énergie dans les pays développés[1]. Cette baisse est-elle possible au bon rythme ?

- D’éventuelles contraintes sur l’approvisionnement énergétique sont-elles de nature à limiter le réchauffement climatique ?

- La baisse actuelle du taux de croissance mondiale et de ses perspectives suscitent de nombreux débats : vivons-nous une période de stagnation séculaire ? Si oui pourquoi ? Pourrait-elle être due...

La physique et l’économie peuvent-elles faire bon ménage ?
De : Alain Grandjean

Pour l'image, merci à Quelfutur.org et Les-crises.fr
27 Fév 2017

« Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. »

Kenneth E. Boulding, cité dans Jump the Curve (Jack Uldrich, 2008)

L’économie s’est développée jusqu’à peu en dehors de la physique. Le rapport au club de Rome sur les limites de la croissance de Denis Meadows repose sur un modèle « physique [1]» qui n’a pas été pris au sérieux par les économistes, car n’introduisant ni prix ni monnaie, il ne représente pas le comportement des agents économiques. Les économistes lui reprochent donc de ne pas tenir compte, par exemple, du fait que lorsque les raretés pour une matière deviennent fortes, les prix montent et génèrent baisse de la demande ou innovation technologique et recherche de substitution. Il est en quelque sorte...

journal

Bibliothèque et papiers de référence