Sauver l’Europe d’elle-même : les options pour sortir de l’impasse
De : Alain Grandjean

options-impasse-europe
4 Jan 2017

Les présidentielles pourraient bien réveiller le débat sur l’Europe et l’Euro, ce qui serait salutaire, tant les programmes économiques en lice sont déterminés par l’attitude à prendre sur ce sujet. Ce post vise principalement à poser un diagnostic économique  et se limite à une esquisse de quelques pistes de solution pour sortir de "l'étrange suicide de l'Europe".

Le refus du débat comme à l’époque où Jean-Paul Fitoussi publiait Le débat interdit (c’était alors sur la politique du franc fort préparatoire à l’Euro) est très dangereux. La raison invoquée pour que ne soit pas critiqué l’Euro est toujours la même : ce serait être au choix fasciste, populiste, nationaliste, contre l’Europe. L’assimilation du vote au référendum sur le Traité de Maastricht ou sur le traité...

Bilan d’étape du Plan Juncker : la longue route vers le triple A
De : Mireille Martini

Le Plan Juncker n'est pas comme tout le monde le croit un fonds d'investissement pour l'Europe, mais un mécanisme de rehaussement de crédit permettant aux investisseurs d'obtenir idéalement une notation AAA pour les projets.
8 Nov 2016

La Commission des Affaires Européennes de l’Assemblée Nationale vient de publier un rapport qui dresse un bilan d’étape du fameux « Plan Juncker ».

Nous vous proposons ici un résumé de ce bilan (partie 1), puis l’analyse que nous en faisons (partie 2). Notre analyse étant fort différente de celle de la Commission, nous proposons en partie 3 une lecture croisée des conclusions de la Commission par rapport aux nôtres.

Introduction

Le rapport rappelle que « l’investissement est un sujet majeur en Europe. Durablement affecté par la crise économique et financière de la fin de la décennie 2000, cette composante essentielle à la croissance constitue l’une des principales priorités de la Commission européenne depuis le début de son mandat. Son...

Vous avez aimé le TAFTA ? Vous allez adorer le CETA
De : Alain Grandjean

Merci à Dolighan
21 Juin 2016

Alors que la résistance européenne à la signature d’un accord de libre-échange entre les USA et l’Europe (TTIP ou TAFTA) s’accroit, un accord de même nature entre le Canada et l’Europe pourrait être adopté d’ici la fin de l’année, le CETA : Comprehensive Economic and Trade Agreement ou accord économique et commercial global (AECG en français) conclu entre le Canada et l’Union Européenne (UE) en septembre 2014.

Si le  TTIP, sans être compromis[1], a du plomb dans l’aile (notamment car les USA ne le poussent plus), le CETA a lui de fortes chances d'entrer en vigueur d’ici la fin  2016. Or il aura à peu près les mêmes conséquences que le TTIP (ne serait-ce que parce que près de 80% des entreprises USA ont une filiale au canada et qu'elles pourront passer par ce biais pour attaquer les pays européens en...

La multiplication des pains et des poissons initiée par Mario Draghi va-t-elle faire des miracles sur l’activité économique ?
De : Alain Grandjean

mario-draghi-bce-multiplication
9 Sep 2014

Les décisions de Mario Draghi[1] ont surpris par leur vigueur : baisse des taux d’intérêt directeurs à un niveau proche de zéro, programme volontariste de relance d’achats d’actifs, annonce d’un éventuel rachat de dettes publiques. Il est clair maintenant qu’il craint l’entrée en déflation de la zone Euro[2] et qu’il fait ce qui est en son  pouvoir pour l’éviter. Il continue à affirmer qu’il est nécessaire par ailleurs que les gouvernements de la zone Euro entreprennent des « réformes structurelles » (entendre réduire les dépenses publiques et  libéraliser le marché du travail pour améliorer la compétitivité des entreprises) mais aussi, ce qui est plus nouveau, qu’il faut des politiques budgétaires (donc une stimulation publique de l’activité !).

Ce paquet de décisions n’a pas été pris  à l’unanimité au sein du...

Faut-il « Casser l’Euro pour sauver l’Europe » ?
De : Alain Grandjean

casser-euro-sauver-europe
2 Mai 2014

C’est le titre d’un livre passionnant de Franck Dedieu, Benjamin Masse-Stamberger, Béatrice Mathieu et Laura Raim, tous quatre journalistes et qui vient de sortir aux éditions Les Liens qui Libèrent.

Alors que les élections européennes arrivent, ce débat est toujours tabou. Comme lors du référendum sur le Traité de Maastricht en 1992 (où le oui l’a emporté) puis sur le traité constitutionnel en 2005 (où c’est le non qui l’a emporté), il est toujours majoritairement acquis qu’être contre l’Euro c’est être contre l’Europe. Ce livre fait donc œuvre utile en distinguant bien les deux questions[1], en montrant comme leur confusion a été organisée délibérément et que contrairement à l’idée reçue, le sauvetage de l’Europe pourrait se faire en cassant l’Euro. Je ne reviendrai pas ici sur les critiques...

Redonner un sens à l’EURO(PE)
De : Alain Grandjean

euro-pixabay
14 Nov 2013

Nous traversons une quadruple crise, économique, sociale, écologique et…anthropologique. Le sens de notre destinée collective et individuelle nous échappe de plus en plus alors que nos moyens scientifiques et technologiques (et ce qu’on en attendait notre capacité de contrôle sur notre vie) n’ont jamais été aussi puissants. C’est le propre de cette nouvelle période géologique appelée Anthropocène (voir le livre "L'événement Anthropocène").
Les périodes de pertes de sens sont dangereuses car elles peuvent engendrer des comportements anti-sociaux et des dérives violentes. Ce sont aussi des moments de recomposition et de restructuration possibles. Là où croît le péril… croît aussi ce qui sauve, comme l’a écrit le poète...

L’austérité, c’est bon pour la Planète ?
De : Alain Grandjean

austerite-planete
3 Oct 2012

Le vote relatif à  l’adoption du TSCG[1] divise les écologistes et Europe Ecologie Les Verts. Si bien des questions se posent, je me limiterai à une seule. L’austérité, que fabriquent la politique européenne actuelle, et ce traité en particulier,  c’est apparemment bon pour la planète. Les émissions  de Gaz à effet de serre et plus généralement la pression anthropique sur la biosphère sont en gros proportionnelles au PIB. Ces émissions ont baissé pendant la crise financière de 2009, comme elles avaient baissé pendant la crise de 1929 et pendant la deuxième guerre mondiale.

Investir pour devenir sobres

On pourrait se dire, en dehors de toute considération sociale, que c’est pendant les crises économiques...

Scénarios comparés de sortie de la crise de la dette
De : Alain Grandjean

nidupes-nidevins-canfin-agglietta-grandjean
17 Fév 2012

Ce post fait suite à la deuxième édition de la conférence "ni Dupes, ni Devins à l' ENS", à l'ENS, où j'étais invité aux côtés de Michel Aglietta et Pascal Canfin.

Après l'intervention de Pascal Canfin qui présentait son analyse de la crise de l'Euro et en particulier ce qu'il a pu faire en tant que député européen en particulier sur la réglementation des CDS, puis celle de Michel Aglietta (on ne le présente pas!) qui présentait sa vision des causes de la crise et le séquencement de ce qu'il fallait faire à son avis pour en sortir, j'ai présenté en quelques 10 minutes (Voir vidéo ci-après) le contexte, les causes de la crise, mon opinion sur les plans d'austérité, puis le plan de sortie de crise et de...

Sortir de la crise de l’Euro par le haut, sans sortir de l’Euro
De : Alain Grandjean

Sarkozy-Merkel-Convergence-fiscale-2
9 Jan 2011

Suite aux attaques contre la dette irlandaise, l’Union européenne a annoncé la mise en place d’un dispositif permanent de soutien, se substituant au fonds de stabilisation financière créé pour la crise grecque. La nécessaire révision du traité de l’Union est envisagée1 et les gouvernements allemand et français ont annoncé qu’ils feraient des avancées dans l’ harmonisation des politiques sociales et économiques au sein de l’Europe. La BCE, de son côté, continue son programme non conventionnel d’achats de titres publics et a augmenté son capital.

Ces opérations sont accompagnées de plans de rigueur d’une rare sévérité, visant à rassurer les marchés sur la « qualité » de la gestion publique et la priorité donnée à la maîtrise de la dette.

De nombreux économistes et financiers prévoient une...

Reconstruire l’Europe sur 3 piliers
De : Alain Grandjean

euro-165852_640
20 Mai 2010

Le fardeau de la dette publique engendre un risque de récession et de crise sociale, voire d’effondrement de l’Euro. La contraction budgétaire annoncée va en outre à l’encontre des impératifs de résolution de la crise écologique qui demande d’importants financements structurants qui ne sont pas apportés par les marchés financiers du fait d’une rentabilité financière à court terme insuffisante. La puissance publique doit encore investir dans le logement, le transport, l’énergie, l’agriculture alors que les marchés financiers nous imposent une contraction de la dépense publique, tout en sanctionnant le risque de récession qui peut en résulter !

Le seul moyen de résoudre cette équation est d’autoriser des dépenses d’investissement dans le développement durable en les faisant financer, dans...

journal

Bibliothèque et papiers de référence