Home
»
Tag : Dette publique
ic_flame

Dette publique

Réponse aux critiques de Henri Sterdyniak sur le Livre « Une Monnaie Ecologique »
De : Alain Grandjean

couv-monnaie-ecologique-dufrene-grandjean
24 Nov 2020

M. Henri Sterdyniak (ci-après HS) vient de publier une analyse critique de notre ouvrage « Une monnaie écologique » publié en mars dernier aux éditions Odile Jacob. Il met au passage plusieurs personnes en accusation de ne pas « comprendre » les questions monétaires et de développer des théories « fausses », dont Gaël Giraud, avec lequel notre forte et amicale convergence de vues nous conduit à cosigner cette réponse. Contrairement à notre contradicteur, dont la méthode est pour le moins discourtoise et vise à discréditer les personnes qui sont en désaccord avec lui, nous allons ici nous consacrer à l’essentiel, à savoir la discussion du fond et pouvons remercier HS pour cette opportunité de débattre. D’autant qu’il reconnaît que nous avons...

Sortir de « l’économie vaudoue » pratiquée par les banques commerciales
De : Alain Grandjean

2011-2020 Benoît Leblanc
18 Juin 2020

L’idée que les banques centrales puissent, par leur pouvoir de création monétaire, annuler purement et simplement les titres de dette publique qu’elles détiennent, sans conséquence négative sur l’économie, relèverait selon certains économistes de « l’économie vaudoue » [1]. A l’opposé, se trouverait la dure réalité dont ces économistes s’autoproclament les garants et qu’ils rappellent en répétant à l’envi des expressions telles que : « Une dette est une dette »; « Annuler la dette, c’est toujours en transférer le fardeau à d’autres »; « Il n’y a pas d’argent magique»; « Il n’y a pas de repas gratuit[2] » etc.

Pourtant, les banques privées pratiquent depuis longtemps cette...

La dette, l’argent, le péché
De : Billet invité

Blog de Michel Santi
4 Juin 2020

Dans la lignée de la crise du coronavirus, les gouvernements ont dépensé sans compter pour faire face aux conséquences économiques et sociales des mesures de confinement et s’apprêtent à lancer des plans de relance massifs. La question de la dette « qu’il faudra bien rembourser » est donc particulièrement d’actualité. Cette problématique, indissociable de celle des modalités de la création monétaire, étant l’un des thèmes récurrents du blog des Chroniques de l’Antropocène, nous publions aujourd’hui un article de l’économiste Michel Santi. Il permet de prendre un peu de recul et de constater à quel point la vision contemporaine de la dette est particulière au regard de l’histoire. Cet article a été publié initialement sur le blog de Michel Santi en...

Le débat européen sur le fonds de relance : des enjeux vitaux
De : Alain Grandjean

drapeau-europe
5 Mai 2020

Face à la technicité et à l’opacité des discussions en cours au Parlement européen, au Conseil européen et entre les ministres des finances, la tentation est forte de baisser les bras. Pourtant, ces discussions sont essentielles. A court terme, pour la France car elles détermineront la force de frappe de l’Etat, dont dépendra sa capacité à relancer et transformer l’économie. A moyen terme, pour l’avenir de l’Europe. Une persévérance dans l’absence de solidarité, après la crise des migrants et la crise grecque, et dans le dogmatisme comme lors du resserrage budgétaire trop rapide du début des années 2010 (alors que les américains laissaient filer leur déficit) serait sans aucun doute mortelle pour l’Union européenne, après le Brexit. Malgré toute l’insatisfaction que génère la construction actuelle de l’Union européenne et de l’Euro, il...

Pour un Fonds européen de relance et de transition écologique
De : Alain Grandjean

WWF
20 Avr 2020

Le pronostic vital de l’Union européenne est engagé. L’absence de réponse coordonnée à la pandémie, les attitudes non coopératives des Etats-membres font de plus en plus douter les populations de son intérêt. Le risque politique d’une explosion de l’Union est plus élevé que jamais. Si l'on souhaite l’éviter, il est impératif que des mesures extrêmement fortes, adaptées à la nouvelle situation et convaincantes soient prises dans les meilleures délais. Nous présentons dans cet article les mesures déjà prises ou en cours de discussion au niveau européen et proposons d'aller plus loin via la création d'un "Fonds européen de relance et de transition" et l'adoption et le lancement de la réflexion sur la restructuration des dettes publiques consécutives à la crise sanitaire et économique.

« Faire ce qu’il faut dans la durée nécessite que nous...

Règles budgétaires européennes, semestre européen et dérèglement climatique
De : Billet invité

Chroniques de l'Anthropocène
6 Jan 2020

Depuis plusieurs décennies, les règles budgétaires définies dans le Pacte de Stabilité et de Croissance constituent l’une des principales boussoles des politiques économiques européennes. En 2020, leur réforme est à l’ordre du jour : la Commission européenne va bientôt en dresser un bilan et faire des propositions pour les réformer. Ollivier Bodin contributeur régulier de notre blog décrypte pour nous l’état des réflexions sur cette réforme ainsi que ses enjeux car comme il le souligne il reviendra non seulement à la Commission de faire le point sur le chemin parcouru depuis les réformes des années 2011 et 2013, mais aussi de se projeter dans les dix prochaines années qui seront décisives pour le succès du Pacte Vert pour l’Europe qu’elle...

Déficit structurel, PIB potentiel : des indicateurs budgétaires très discutables !
De : Alain Grandjean

Les Shadoks
3 Déc 2019

Les traités européens imposent le respect de règles de déficit et de dette simples à exprimer : le déficit public ne doit pas être supérieur à 3% du PIB et la dette publique supérieure à 60% du PIB[1]. Nous avons vu[2], cependant, que ces règles font l’objet d’interprétations dans le cadre de la procédure de déficit excessif et qu’il est donc possible de proposer des approches permettant notamment d’investir plus malgré cette contrainte apparente. Nous allons évoquer ici des notions introduites dans le Pacte de Stabilité et de Croissance (PSC) qui ont complexifié les règles ci-dessus pour limiter des biais réels ou supposés. Nous verrons in fine qu’il n’est ni utile ni souhaitable de les maintenir si nous voulons accélérer...

Note de lecture – Évaluation des règles budgétaires européennes par le Comité Budgétaire Européen
De : Billet invité

innover
30 Sep 2019

Le Comité Budgétaire Européen (CBE), organe consultatif indépendant de la Commission, a rendu début septembre son rapport sur l’évaluation des règles budgétaires commandé par la Commission européenne. Ollivier Bodin, contributeur régulier de notre blog, décrypte pour nous les principales conclusions et recommandations de ce document. Complexité et illisibilité des règles, échec à atteindre leurs objectifs, effets délétères sur l’activité économique et l’investissement public, réponse inadéquate aux divergences accrues des taux d’endettement public … l’analyse du CBE est très critique. Elle vient s’ajouter aux multiples voix qui appellent l’UE et ses Etats membres à investir davantage et à ne plus faire des critères de dette et...

Comment BPIFrance pourrait devenir sans attendre la banque française du climat ?
De : Billet invité

BPIfrance
3 Juin 2019

Les banques publiques d’investissement existantes, au premier rang desquelles Bpifrance, peuvent être réformées pour renforcer leur capacité à agir en faveur du financement de la transition énergétique, sans recourir à la création de nouvelles institutions (comme la Banque du climat) dont l’idée apparaît fragile au regard de la réalité des mécanismes monétaires. Cela suppose toutefois de s’interroger sur leur doctrine d’intervention ainsi que sur l’étendue des moyens dont elles disposent en provenance de l’Etat mais aussi au regard de leur configuration institutionnelle. Cet exercice appliqué à Bpifrance conduit à la formulation de propositions concrètes pour renforcer sa capacité d’action et faire de Bpifrance une véritable banque française du climat.

Article écrit par Nicolas Dufrêne.

Notre livre « Agir sans attendre » aujourd’hui en librairie
De : Alain Grandjean

couv-agir-sans-attendre
7 Mai 2019

Quelle est cette folie qui enferme la France et l’Europe dans l’attentisme alors que se rapproche la catastrophe climatique ? Nous n’investissons pas assez – loin de là – pour développer une économie sobre et durable. Pourquoi ? Parce que tous les gouvernements sont guidés par un diktat politique fondé sur le court-termisme et la priorité exclusive donnée aux contraintes économiques. Cet ouvrage déconstruit un à un les arguments qui justifient l’inaction et propose une piste de sortie par le haut. En effet, aucune règle ne nous empêche d’agir. La démission fracassante de Nicolas Hulot l’a rappelé : il est temps de bousculer la léthargie politique des dirigeants européens et de profiter de la flexibilité que les traités de l’Union européenne autorisent. Aujourd’hui, la mise en œuvre d’un véritable plan Marshall vert...

journal

Bibliothèque et papiers de référence