3 priorités : la transition énergétique, l’économie circulaire et la remise de l’économie de la finance  au service de l’économie réelle. Des objectifs ambitieux mais réalisables dès lors qu’on change de lunette sur les dogmes économiques hérités des vieilles écoles d’économie. En savoir plus.

L’aéroport Notre Dame des Landes Le jeu des 7 erreurs
De : Alain Grandjean

jeudes7erreurs
14 Nov 2012

[Billet inspiré par Jean Gadrey[1]] La France n’est pas l’Espagne et ses 50 aéroports, dont plusieurs fantômes, presque vides, comme celui de Castellon à côté de Valence et celui de Ciudad Real (à 160 km de Madrid) construit il y a à peine deux ans et qui va fermer. Pour autant faut-il s’obstiner, au nom d’arguments des années 60,  dans le projet de Notre Dame des Landes en remplacement de l’actuel aéroport de Nantes ? Et dépenser 750 millions d’euros (pour l’aéroport et ses dessertes)[2] quand on est aux abois et on cherche, million après million,  des rentrées fiscales par tous les moyens.

Comme cette opération consisterait (se elle se faisait, ce qui n’est pas inéluctable) en un transfert et non une création, elle  n’est pas le strict équivalent d’un autre aéroport...

Le capital contre la transition énergétique ?
De : Alain Grandjean

industrie-energie-multinationales
25 Juin 2012

Qu’est-ce que la transition énergétique ? C’est le passage d’un monde qui consomme toujours plus d’énergie très majoritairement carbonée (charbon, pétrole, gaz) à un monde qui consomme moins d’énergie et des énergies décarbonées (renouvelables et, pour ceux qui l’assument, nucléaire).

Pour que  cette transition se fasse il va falloir baisser le coût du capital comme nous allons le voir maintenant, dans le cas illustratif de l’électricité.

Le coût principal des énergies fossiles est aujourd’hui celui du combustible. Comme la nature nous offre autant les rayons du soleil que le pétrole sous terre, ce coût c’est essentiellement la « rente » des propriétaires de ces combustibles. 

Le petit tableau suivant montre la décomposition des coûts du MWh électrique en France pour diverses sortes...

Le site de carbone4 fait peau neuve
De : Alain Grandjean

carbone4-nouveau-site
22 Juin 2012

La nouvelle version du site de Carbone4 vient de sortir, plus riche plus dynamique, il a pour ambition de mieux vous faire partager et apprécier notre aventure commune, valoriser le travail de nos consultants et ré-utiliser certains documents de travail en documents pédagogiques à destination du grand public. Merci a tous ceux qui y ont participé, l'équipe de Carbone 4 et les concepteurs : Alix Pechmajou, Frédéric Delalonde, Benoît Sainte-Marie et Pablo Grandjean.

Extrait "Carbone 4, c'est 20 consultants et plus d'une centaine de clients en France et à l'international. Depuis 2007, nous sommes convaincus que la transition écologique est un accélérateur d'innovation, un facteur de différenciation commerciale, ainsi qu'un élément de motivation pour les équipes.C'est pourquoi notre ambition est de faire évoluer la...

La croissance verte : oxymore ou voie royale vers l’avenir radieux de l’humanité ?
De : Alain Grandjean

breve13926a
8 Juin 2012

Voici le temps des anniversaires : 40 ans pour le rapport Meadows au club de Rome sur les limites à la croissance[1], 35 ans pour le rapport Bruntland (notre avenir  à tous) qui lançait le concept de développement durable, 20 ans pour le sommet de Rio.
C’est le moment de faire un point sur les avancées dans le domaine de l’économie verte. Au plan théorique, les débats entre experts, économistes, journalistes et blogueurs font rage.

Certains, comme Dennis Meadows, affirment que développement durable ou croissance verte sont des oxymores. La croissance ne peut que buter sur les limites d’un monde fini. Elle ne peut être verte ni durable ; la décroissance nous sera imposée de gré ou de force. La croissance verte n’est donc qu’un simple habillage du « business as usual » : le green serait pour les entreprises...

Quelques documents de référence
De : Alain Grandjean

critique-ceras
24 Mar 2012

Transition économique :

Critique de la raison productiviste - CERAS

Contribution Climat Energie (CCE) & fiscalité écologique

Revue "Prospective stratégique" : Green Economy et nouvelles régulations, l'économie verte et le développement durable peuvent-ils être les ressorts d'une nouvelle croissance ? Comment organiser cette bascule ? par Jacques Weber, économiste,  directeur de recherche au CIRAD. Télécharger le pdf.

Synthèse de l'étude du C.I.R.E.D. sur la fiscalité carbone en France, soutenue par l'ADEME et la CFDT-IRES

...

La France peut-elle sortir du nucléaire ? Vidéo du débat avec B. Dessus
De : Alain Grandjean

debat-benjamin-dessus-alain-grandjean-chiffrage-nucleaire
1 Déc 2011

Suite à nos débats ici même et à la suite de posts analysant et chiffrant la couverture du risque nucléaire, le rythme des scénarios de sortie possibles, les options de gouvernance et de financement , Benjamin Dessus et moi-même revenons en vidéo sur la question de la sortie du nucléaire.

Depuis la catastrophe de Fukushima, la question de la sortie du nucléaire est revenue sur le devant de la scène. Comment, à quelles conditions et à quel rythme la France peut-elle effectuer cette transition énergétique ?

Débat d'Alternatives Economiques entre Alain Grandjean, économiste et co-fondateur de la...

L’électricité nucléaire allemande ne nous manquera pas cette hiver (Billet invité d’Adrien Maurin)
De : Alain Grandjean

nucleaire-allemand
13 Nov 2011

-- L'un des enjeux du débat énergétique qui s'invite dans la présidentielle est bien la capacité du réseau à tenir au moment des pointes d'appel de puissance hivernales - un black-out un peu long cet hiver donnerait sans doute quelques arguments aux pro-nucléaires. Alain Grandjean --

RTE, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité français, a publié le 09 novembre son "Analyse de l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité pour l’hiver 2011-2012".  Le sous-titre est éloquent: "Le risque de rupture d’approvisionnement est modéré. Une situation globalement comparable à celle de l’hiver dernier."

Pourtant, il y quelques semaines, les médias s'étaient affolés (Exemples 

Pour une sixième République écologique
De : Alain Grandjean

RTS - L'auteur, Dominique Bourg
29 Oct 2011

Dominique Bourg et ses co-auteurs nous livrent un ouvrage remarquable. Pas long (moins de 200 pages) agréable à lire, solide et innovant. En voici le propos en quelques mots :

Une analyse lumineuse des contradictions entre notre système démocratique et les défis écologiques vitaux auxquels nous sommes confrontés, et la proposition d’une architecture d’ensembles et des propositions concrètes pour faire place à une sixième république où :

  • Le président a une fonction et des moyens pour incarner le long terme
  • Une troisième chambre , une assemblée du long terme, a un pouvoir d’initiative et de véto pour ce qui ressort de son champ de compétence
  • Un collège du futur composé pour moitié d’experts et pour moitié de citoyens travaille pour éclairer solidement et démocratiquement les enjeux de...

Quand la Chine stockera … (Billet invité de Michel Lepetit)
De : Alain Grandjean

china-oil
7 Juil 2011

En mars 2011, Wang Quigyun, directeur du State Bureau of Material Reserves , annonçait que la Chine allait hisser ses réserves stratégiques d’un niveau de 30 jours d’importations actuellement, à 90 jours, selon le standard de l’Agence Internationale de l’Energie.

Dans son plan d’action pour 2011, le Ministère de l’énergie nationale chinois a ainsi indiqué que les efforts s’accélèreraient pour mettre en œuvre cette seconde phase du projet de stocks stratégiques pétroliers, même si les sites n’avaient pas encore été choisis par le régulateur.

(voir sur ChinaDaily)

Au rythme actuel des importations chinoises (source JODI), en ne prenant en compte que le pétrole brut, on parle donc d’un niveau de 4,8 millions de barils (MB) par jour en moyenne pour 2010. Ce...

Sortir du nucléaire à quel prix, suite
De : Alain Grandjean

consommation-energetique-francaise
4 Juil 2011

Merci  à tous ceux qui ont pris le temps de lire mon précédent post sur le sujet et de me faire des commentaires critiques (postées ou non sur le blog). Je vais essayer de faire avancer la réflexion en tenant compte de ces remarques. Cela va me conduire à mieux préciser certains chiffrages et  à en corriger certains. Puis à proposer une démarche, et le scénario qui me semble le mieux tenir compte, rationnellement, des contraintes en jeu.

1 Le coût futur du nucléaire

Les estimations actuelles du coût de production de l’EPR sont de l’ordre de 60 euros le MWh ; elles sont faites selon les règles habituelles pour un coût de construction de l’ordre de 3000 euros le Kw (soit environ 5 Milliards pour 1,6 GW) et avec un taux de disponibilité...

journal

Bibliothèque et papiers de référence