Démission à l’académie des technologies. Le multirécidiviste Claude Allègre sévit toujours.

14 mars 2012 - Posté par Alain Grandjean - ( 6 ) Commentaires

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0
Merchants-of-Doubt_591

Claude Henry, Professeur honoraire à l’Ecole polytechnique, professeur à IDDRI Sciences Po et Columbia University, vient de donner sa  démission de l’académie des technologies.

Sa lettre, jointe ici, en donne les motifs : Claude Allègre vient d’être invité dans cette enceinte à intervenir dans une session plénière le 14 mars sur la crise écologique.

Une fois de plus, caution est donnée à ce héraut du négationnisme scientifique, complice de l’attitude de passivité criminelle vis-à-vis d’un désastre majeur, le changement climatique.

Claude Allègre  est le relais actif des industriels et autres lobbys qui se battent contre toute régulation sur les émissions de Gaz à Effet de Serre et emploient les méthodes bien mises en lumière maintenant de « mobilisation » de scientifiques pour mettre du doute dans les esprits (voir Les marchands de doute de Naomi Oreskes et sa conférence à venir le 29 mars). C’est pour continuer à propager ce doute qu’il participe à cette session de l’académie. C’est un habitué du genre : il s’est battu avec la plus grande énergie contre le « désamiantage » de Jussieu.  Comment penser que ces positions sur l’amiante étaient sans lien[1] avec  le fait que l’Institut de Physique du Globe (dont il était le président)  bénéficiait de financements de la société Eternit, leader des produits bourrés d’amiante (le fibro-ciment) dont deux des dirigeants viennent d’être condamnés à de lourdes peines de prison en …Italie[2].

Le temps est venu d’en finir avec les compromis et les compromissions.
Claude Henry, un des économistes français les plus respectés au niveau international, fait preuve de courage et de rigueur morale dans son attitude. Espérons qu’il sera suivi dans ce combat qui va se durcir maintenant. Le temps presse.

Alain Grandjean

[1] voir par exemple sur le blog de Jean Gadrey.

[2]Voir Procès amiante : la justice française au point mort

Laisser un commentaire

6 Responses to “Démission à l’académie des technologies. Le multirécidiviste Claude Allègre sévit toujours.”

  1. Vous semblez nier qu’il existe un débat scientifique sur le réchauffement climatique. La propagande réchauffiste bénéficie du soutien et des budgets de l’Etat français. Il me semble légitime que les sceptiques puissent eux-aussi parfois s’exprimer. Claude Allègre est un scientifique respectable.

  2. Le réchauffement climatique est un fait avéré et certain. Ce n’est pas de la propagande. La seule chose qui soit douteuse, c’est le degré d’intervention des industries humaines dans ce réchauffement. Sur ce point il y a un débat, mais il est biaisé par le lobbying industriel.

    • A PJ
      Bonsoir, désolé de vous indiquer que le débat scientifique sur l’origine anthropique (et non pas uniquement liée aux « industries humaines ») est clos.
      ce qui se débat au sein de la communauté scientifique concernée (les climatologues) c’est surtout l’ampleur du réchauffement futur et l’ampleur des impacts.
      bien à vous
      AG

  3. Si on critique le négationnisme climatique, il faudrait aussi critiquer les délires dans le domaine des conséquences sanitaires du nucléaire.

    Qu’est-ce qui provoque le plus de cancers entre l’isolation et le nucléaire ?

    -scandale de l’amiante : 20 000 décès par cancers
    -suivi des agents du CEA (une des plus longues études sur ce sujet) : excès de 100 cancers pour ceux qui ont dépassé les normes. Rien en dessous de 20 mSv/an.

    Malgré tout Alain Grandgean veut exclure l’atome de la transition énergétique.

    • bonsoir
      je ne suis pas sûr que votre argument fasse avancer le sujet : la question du nucléaire en France ne se réduit pas à ce débat sur les indicences épidémiologiques.
      bien à vous
      AG

  4. Ce qui importe aujourd’hui est de savoir comment nos sociétés vont s’adapter à la nouvelle donne climatique, sachant que dans l’histoire de cette planète le climat n’a jamais été stable.
    L’humanité a pu tirer profit de certaines modifications du climat. Le réchauffement climatique peut être une opportunité tout comme l’entrée dans une ère dont nous ne soupçonnons pas les effets à long terme.

    Aujourd’hui nos sociétés sont interdépendantes et considérablement dépendantes d’une ressource qui se raréfie et qui est gaspillée.

    Ce débat, il n’appartient surtout pas aux « scientifiques » qui n’ont aucune compétence supplémentaire en la matière, mais à l’ensemble des citoyens et des habitants de cette planète.

journal

Bibliothèque et papiers de référence