Carney, Villeroy de Galhau, Turner : le risque climatique au coeur de la finance

11 novembre 2015 - Posté par Alain Grandjean - ( 0 ) Commentaires

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0
Les externalités dans le calcul de la valeur ?
Credit : Les externalités dans le calcul de la valeur ?

[Edit 06/01/16] Voir cette conférence de Carbone 4 à la Galerie des Solution de la COP21 qui revient sur toutes ces thématiques avec des acteurs de premier plan : 

[Edit 05/01/16] Voir aussi le dernier livre de l’ancien président de l’autorité de régulation financière anglais, Lord Adair Turner « Between debt and the devil » ainsi que cette exhortation au monde de la finance dans le cadre des préparations de la COP21 : 

[Edit 01/12/15] Un plan d’action plus précis vient d’être donné par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la banque de France dans l’article « Le gouverneur de la Banque de France « déterminé » à donner un cadre public au risque climat dans le secteur financier« .

Ci-dessous un discours qu’on peut qualifier d’historique de Mark Carney, président de la Banque Centrale d’Angleterre et du conseil de stabilité financière prononcé le  29 septembre 2015  dans les locaux de la vénérable Lloyd’s. Il signe l’entrée en grandes pompes des enjeux climatiques dans le coeur de la finance internationale. 

Voir aussi nos recommandations dans le cadre du rapport Canfin/Grandjean sur le financement de la transition. 

finance-risque-climatique-full

Finance et risque climatique par Akar

Ce texte a été traduit par  Michel Lepetit avec l’appui de l’ORSE, qui m’ont autorisé à le mettre en ligne.

L’illustration (Cliquez dessus pour l’afficher en grand) est faite par l’illustrateur Akar. 

Qu’ils en soient chaudement remerciés. 

Le discours lui-même : 

Laisser un commentaire

journal

Bibliothèque et papiers de référence