3 priorités : la transition énergétique, l’économie circulaire et la remise de l’économie de la finance  au service de l’économie réelle. Des objectifs ambitieux mais réalisables dès lors qu’on change de lunette sur les dogmes économiques hérités des vieilles écoles d’économie. En savoir plus.

Désindustrialisation passée et croissance verte future
De : Alain Grandjean

Pixabay
24 Fév 2010

La croissance verte1 est souvent appelée à la rescousse face à la perte de l’emploi industriel qu’a connu la France dans les dernières années. Inversement les contraintes environnementales sont souvent accusées de détruire de l’emploi.

C’est donc avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance de l’analyse des causes de cette destruction d’emplois dans les 40 dernières années, faite par la DGTPE (la direction du Trésor qui s’occupe de politique publique) et signée Lila Demmou2. Signalons d’entrée que ces études sont très difficiles et que leurs résultats sont à interpréter avec précaution. Mais il me semble que nous avons là quelques ordres de grandeur et tendances significatifs.

L’emploi industriel est passé de 5,3 millions d’emplois en 1980 à 3,4 millions en 2007.

Croissance verte : l’économie du futur
De : Alain Grandjean

croissance-verte-leconomiedufutur
12 Jan 2010

A lire, ce rapport sur la croissance verte que nous avons rédigé dans le cadre du "Conseil Economique pour le Développement Durable". Sa synthèse est également accessible.

"La question de la soutenabilité est au coeur du récent rapport de la commission Stiglitz, sur la mesure des performances économiques et du progrès social, qui en souligne les trois dimensions, économique, environnementale, et sociale.

Il observe ainsi que l’euphorie liée aux performances d’avant la crise a été entretenue par des outils de mesure qui n’intégraient pas d’évaluation de la soutenabilité, et...

journal

Bibliothèque et papiers de référence