3 priorités : la transition énergétique, l’économie circulaire et la remise de l’économie de la finance  au service de l’économie réelle. Des objectifs ambitieux mais réalisables dès lors qu’on change de lunette sur les dogmes économiques hérités des vieilles écoles d’économie. En savoir plus.

Sortie du livre « Vers une société sobre et désirable » : à lire
De : Alain Grandjean

vers-une-societe-sobre-et-desirable
7 Mai 2010
J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie chez PUF du livre "Vers une société sobre et désirable". Ce livre est issu d'un colloque qui s'est tenu le 26 novembre 2009, sur la base d'un texte du Comité de Veille Ecologique de la Fondation Nicolas Hulot, intitulé "Evolution Chapitre 2". L'idée centrale c'est que nous vivons un tournant de l'histoire de l'humanité et que nous avons à écrire un nouveau chapitre de son histoire.A ce colloque sont intervenus des économistes (comme Jean-Luc Gréau et Nicolas Bouleau), des juristes, des historiens, des philosophes (comme Marcel Gauchet), des sociologues (comme Pierre Rosanvallon) des politiques (Chantal Jouanno), des scientifiques des neurosciences... J'y ai apporté ma modeste contribution. Au total l'ensemble fait un tour d'horizon avec des angles de vues variés des grandes questions qu'il...

Le triomphe de la cupidité
De : Alain Grandjean

Catégories :
Rebooting the Global Economy
13 Mar 2010

Je vous recommande la lecture du dernier livre de Joseph Stiglitz1, malgré son épaisseur. Il est vraiment utile de revenir, jusqu’à en avoir la nausée, sur les abus de la finance américaine. C’est en reprenant les événements et les chiffres avec recul qu’on comprend l’avidité potentiellement sans limite de ces hommes et leur absence totale de sens moral.

Le sommet de l’odieux étant atteint en ce moment : les financiers et banquiers sauvés par les Etats, les déstabilisant en jouant sur les produits dérivés et leur imposant des mesures, drastiques pour les populations du monde entier. Le pire est à craindre. Comment imaginer que ces pratiques ne génèrent pas des envies de...

Désindustrialisation passée et croissance verte future
De : Alain Grandjean

Pixabay
24 Fév 2010

La croissance verte1 est souvent appelée à la rescousse face à la perte de l’emploi industriel qu’a connu la France dans les dernières années. Inversement les contraintes environnementales sont souvent accusées de détruire de l’emploi.

C’est donc avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance de l’analyse des causes de cette destruction d’emplois dans les 40 dernières années, faite par la DGTPE (la direction du Trésor qui s’occupe de politique publique) et signée Lila Demmou2. Signalons d’entrée que ces études sont très difficiles et que leurs résultats sont à interpréter avec précaution. Mais il me semble que nous avons là quelques ordres de grandeur et tendances significatifs.

L’emploi industriel est passé de 5,3 millions d’emplois en 1980 à 3,4 millions en 2007.

Croissance verte : l’économie du futur
De : Alain Grandjean

croissance-verte-leconomiedufutur
12 Jan 2010

A lire, ce rapport sur la croissance verte que nous avons rédigé dans le cadre du "Conseil Economique pour le Développement Durable". Sa synthèse est également accessible.

"La question de la soutenabilité est au coeur du récent rapport de la commission Stiglitz, sur la mesure des performances économiques et du progrès social, qui en souligne les trois dimensions, économique, environnementale, et sociale.

Il observe ainsi que l’euphorie liée aux performances d’avant la crise a été entretenue par des outils de mesure qui n’intégraient pas d’évaluation de la soutenabilité, et...

journal

Bibliothèque et papiers de référence