Home
»
Tag : création monétaire
ic_flame

création monétaire

La monnaie dans l’économie moderne : aperçu introductif
De : Alain Grandjean

monnaie-ere-moderne-introduction
6 Juil 2014

Par Michael McLeay, Amar Radia et Ryland Thomas des Etudes monétaires de la Banque d’Angleterre.

Les mécanismes de création monétaire sont souvent considérés comme mystérieux, ou objet de débats entre les économistes. Or il s'agit d'un enjeu économique et politique considérable. C'est aussi un enjeu démocratique. Refuser de comprendre ces questions, au motif qu'elles seraient techniques et du domaine des experts c'est, de fait, abandonner son pouvoir sur une question qui détermine notre vie, aujourd'hui en Europe.

Ce texte de trois économistes de la Banque Centrale d'Angleterre, remarquablement bien traduit par Julia Grandjean, est le bienvenu. Il permet, je crois, d'abandonner certaines idées reçues et de bien comprendre la monnaie, sa création et son fonctionnement.

Extrait de l'introduction :

  • La monnaie est...

Aux sources de la (quasi)religion monétaire des allemands
De : Alain Grandjean

religion-monnaie
22 Mai 2014

Au vu des problèmes posés par la gestion actuelle de l’Euro  le débat sur une sortie éventuelle de l’Euro prend un peu plus d’ampleur chaque jour .

C’est pourquoi il devient nécessaire de tenter d’évaluer ce qui est négociable ou non avec nos voisins sur le sujet monétaire, indépendamment de toute considération politique. Car l’enjeu ne porte pas seulement sur « une monnaie unique ou pas », mais sur le dispositif qui l’accompagne, défini pour l’essentiel  dans le traité de Maastricht.

Les statuts de la BCE sont calqués sur ceux de la BundesBank et les dispositions de contrôle budgétaire sur le modèle « ordo libéral » . Or ces éléments sont profondément  liés à l’histoire allemande du XX ème siècle.

...

Le CESE examine les moyens pour financer la transition écologique et lève le tabou de la création monétaire
De : Alain Grandjean

transition-energetique-cese
16 Sep 2013
"La transition écologique a un coût : celui d’une anticipation collective. En France, les outils de financement disponibles sont d’abord ceux des politiques environnementales historiques qui bénéficient, pour certaines, de flux financiers dédiés. Les autres politiques publiques intègrent diversement, et la plupart du temps très faiblement, les enjeux de la transition écologique. Quant au financement privé de cette transition, il dépend d’abord de la rentabilité offerte par le cadre économique, aujourd’hui non optimal.[...] Le CESE recommande d’investir pour l’avenir grâce à une nouvelle étape du Grand emprunt, d’un montant au moins égal à la première phase. Le CESE invite à poursuivre la montée en puissance d’un système de financement incluant la congruence entre prélèvements assis sur une assiette écologique et aides à la transition...

Où vont-ils chercher ces milliards qu’ils n’ont pas?
De : Alain Grandjean

Capture d’écran 2014-03-12 à 11.59.03
9 Sep 2013

Fin 2008, les banques françaises ont été sauvées de la gigantesque crise de liquidités à laquelle elles étaient confrontées grâce à un montage aussi astucieux qu’éclairant sur les mystères de la création monétaire. L’économiste Bernard Vallegeas en a fait un décodage percutant dans un article paru dans la revue Regulations du premier semestre 2009.

Résumé : « Le premier volet du plan de sauvetage du système financier français d’octobre 2008 prévoit qu’une société ad hoc, filiale de l’État et des banques, empruntera avec la garantie de l’État sur les « marchés ». Les capitaux ainsi amassés seront reprêtés aux banques pour qu’elles puissent financer l’économie. Ce plan est curieux car il fait fi de la création monétaire comme si c’étaient les « marchés »...

Peut-on injecter de la monnaie pour la transition énergétique alors que le système bancaire croule sous les liquidités ?
De : Alain Grandjean

Pixabay
23 Oct 2012

Comme le montre l’économiste Patrick Artus[1], la base monétaire mondiale, c’est-à-dire la monnaie créée par les banques centrales (Fed aux USA, BCE pour la zone Euro et autres grands pays) est surabondante, après les injections  qu’elles ont opérées pour éviter les risques d’effondrement du système bancaire[2] dans l’ensemble des régions du monde.

Comment alors oser  imaginer tirer encore sur la « planche  à billets » pour financer un plan Marshall  énergétique ?

Tout d’abord la monnaie centrale n’inonde pas automatiquement l’économie réelle. L’immense majorité de cette base monétaire est de la monnaie de compte à disposition des banques...

La création monétaire, œuvre du diable
De : Alain Grandjean

diable
26 Sep 2012

Cet article n’aurait pas été écrit sans le témoignage de Gaël Giraud, de retour de Francfort et nous signalant la présence des extraits du Faust II de Goethe sur les murs de la Bundesbank. Pour autant j’assume l’entière responsabilité de ce qui suit.

Jens Weidmann, président de la Bundesbank s’est opposé à la récente opération OMT[1] de Mario Draghi,président de la BCE. Dans un de ses discours[2], il cite le Faust II de Goethe,  génie littéraire allemand né… à Francfort, siège de la BCE et de la BUBA. Et rappelle cette scène : l'Empereur est à court d'argent. Il se lasse des propositions mesurées qui lui sont faites et proclame : « J'en ai assez de ces éternels "Mais" et "Si" ; Je manque d'argent, alors qu'on en crée donc ! » Et le Diable, Mephisto, d'abonder dans le sens du...

Mercredi 21 mars : le colloque « L’économie publique au service de la transition énergétique »
De : Alain Grandjean

colloque-economie-au-service-transition-energetique
19 Mar 2012

J'ai le plaisir de vous annoncer la tenue mercredi du colloque de la FNH (Fondation Nicolas Hulot), sur nos propositions de création monétaire pour financer la transition écologique.

"En mars 2011, la Fondation a émis une première proposition. Elle consiste à rétablir la possibilité pour les Etats européens d’emprunter à taux nul ou très faible auprès de leur banque centrale. Ils seraient ainsi libérés des « humeurs » des marchés  et pourrait, enfin, investir dans la transition sans alourdir la charge de la dette.

Cet outil « non conventionnel » de financement a été mobilisé pour sauver les banques et est aujourd’hui couramment utilisé dans le monde pour le secteur public (aux Etats-Unis par exemple)." (à retrouver sur le blog de notre groupe de travail : Financer l'avenir sans creuser la...

La BCE finance directement l’industrie automobile
De : Alain Grandjean

1508115_3_8e69_un-des-problemes-majeurs-des-constructeurs-est_2703779b926ddc080a86646e97f6d05b
21 Fév 2012

La mesure que nous proposons "le financement par la Banque Centrale de la transition écologique" est parfois considérée comme très hétérodoxe, voire franchement délirante (Voir les réponses aux questions fréquentes relatives à la proposition).

La technique la plus précise consiste en l'émission d'obligations de projet (project bonds en eurolang) susceptible d'être accepté en "collatéral "(en jargon financier) par la BCE en contrepartie d'euros.

La BCE ne voudra jamais, nous dit-on. Voire. La BCE n'a pas les scrupules ou les pudeurs qu'on lui prête.

Le 29 février, elle procédera à une nouvelle opération de prêts à 3 ans pour soutenir le système financier européen. Le Comité...

Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire. Pascal Canfin
De : Alain Grandjean

Catégories :
Pascal_Canfin
3 Fév 2012

Achetez et lisez ce petit livre (5 euros, 123 pages, chez l’éditeur « les petits matins »). Vous ne le regrettez pas.

Très clair sur un sujet complexe (les réglementations à imposer aux financiers). Vivant et parfois captivant car parlant d’une expérience de député européen[1] qui se bat sur ce terrain. Qui a réussi à créer l’ONG FinanceWatch pour contrebalancer le lobby  des acteurs financiers à Bruxelles. Jamais inutilement polémique sans être langue de bois. Synthétique (il propose dix réformes), il ne se perd pas dans les détails inutiles.

Une très bonne introduction pour pénétrer...

Sommet du 26 octobre : le social et l’écologique sacrifiés à l’autel du Dogme
De : Alain Grandjean

Thorgal - La cité du Dieu Perdu
31 Oct 2011

Le sommet du 26 octobre est présenté par ses participants comme celui qui sauve l’Euro. Il m’est toujours désagréable de critiquer des négociateurs, confrontés à une situation si difficile. A leur place,  aurait-on  fait mieux dans le jeu serré de contraintes qui semblent s’imposer ? Non, à mon avis, si l’on ne remet pas en cause précisément la contrainte qui a tout bloqué dans cette négociation.

Les occidentaux se sont scandalisés de la pratique aztèque des sacrifices humains. Les dieux aztèques, tout comme leurs bras armés, les prêtres, n’étaient que des brutes sanguinaires. Il me semble bien que le Dogme et ses grands prêtres  (les zélateurs du monétarisme) n’ont rien à envier aux Aztèques.

Le Dogme c’est ce qu’il ne fallait pas toucher, c’est ce qui est au cœur de la naissance de l’Euro et que Guillaume Hannezo

journal

Bibliothèque et papiers de référence