Home
»
Tag : Financement du long terme
ic_flame

Financement du long terme

Quels financements innovants pour la transition énergétique et écologique?
De : Alain Grandjean

schema-financement-cdc-projet-renovation-thermique
10 Fév 2015

La conférence de Paris sur le Climat en 2015 risque d’échouer par manque d’argent. Les « pays du Sud » attendent que les pays développés tiennent leur promesse, notamment en finançant le « fonds vert pour le climat[1] », décidé à Copenhague en 2009, à hauteur de 100 Milliards d’euros par an. C’est tout sauf gagné si l’on se résigne aux dogmes mortifères qui nous condamnent à l’austérité et à la déflation, au niveau mondial et pas uniquement européen.  Dès qu’on accepte d’innover de nombreuses pistes sont à explorer. Nous n’en citerons que quelques-unes, sans les approfondir à ce stade. Notons que certaines d’entre elles ont été évoquées à la Conférence des Parties (COP 20) qui s’est tenue à Lima fin 2014[2] sous l’acronyme SUMOs (Smart Unconventionnal MOnetary policieS, politiques monétaires non conventionnelles). Il nous...

Mercredi 21 mars : le colloque « L’économie publique au service de la transition énergétique »
De : Alain Grandjean

colloque-economie-au-service-transition-energetique
19 Mar 2012

J'ai le plaisir de vous annoncer la tenue mercredi du colloque de la FNH (Fondation Nicolas Hulot), sur nos propositions de création monétaire pour financer la transition écologique.

"En mars 2011, la Fondation a émis une première proposition. Elle consiste à rétablir la possibilité pour les Etats européens d’emprunter à taux nul ou très faible auprès de leur banque centrale. Ils seraient ainsi libérés des « humeurs » des marchés  et pourrait, enfin, investir dans la transition sans alourdir la charge de la dette.

Cet outil « non conventionnel » de financement a été mobilisé pour sauver les banques et est aujourd’hui couramment utilisé dans le monde pour le secteur public (aux Etats-Unis par exemple)." (à retrouver sur le blog de notre groupe de travail : Financer l'avenir sans creuser la...

Scénarios comparés de sortie de la crise de la dette
De : Alain Grandjean

nidupes-nidevins-canfin-agglietta-grandjean
17 Fév 2012

Ce post fait suite à la deuxième édition de la conférence "ni Dupes, ni Devins à l' ENS", à l'ENS, où j'étais invité aux côtés de Michel Aglietta et Pascal Canfin.

Après l'intervention de Pascal Canfin qui présentait son analyse de la crise de l'Euro et en particulier ce qu'il a pu faire en tant que député européen en particulier sur la réglementation des CDS, puis celle de Michel Aglietta (on ne le présente pas!) qui présentait sa vision des causes de la crise et le séquencement de ce qu'il fallait faire à son avis pour en sortir, j'ai présenté en quelques 10 minutes (Voir vidéo ci-après) le contexte, les causes de la crise, mon opinion sur les plans d'austérité, puis le plan de sortie de crise et de...

Le Dogme terrassé par l’effet boule de neige ?
De : Alain Grandjean

effet-boule-de-neige
9 Nov 2011

Les taux d’intérêt auxquels l’Italie peut emprunter pour  se financer sont en ce moment supérieurs à  6%. Avec une dette de 120% du PIB cela pourrait poser quelques menus problèmes. S’il était appliqué à toute la dette (ce qui n’est pas le cas car une partie est financée à des taux plus bas) la charge d’intérêt alourdirait mécaniquement le déficit public italien de 7,2% du PIB…

Rappelons que les ratios Maastrichtiens (déficit public inférieur à 3% du PIB et dette inférieure à 60% du PIB) ne tiennent sur la durée que si le taux de croissance est supérieur au taux réel de la dette. Dans le cas inverse, on observe  un effet boule de neige, qui se formalise simplement.

L’effet boule de neige 

Une petite démonstration vaut mieux qu’un long discours.

D = dette réelle (i.e., déflatée du niveau...

Pour une sixième République écologique
De : Alain Grandjean

RTS - L'auteur, Dominique Bourg
29 Oct 2011

Dominique Bourg et ses co-auteurs nous livrent un ouvrage remarquable. Pas long (moins de 200 pages) agréable à lire, solide et innovant. En voici le propos en quelques mots :

Une analyse lumineuse des contradictions entre notre système démocratique et les défis écologiques vitaux auxquels nous sommes confrontés, et la proposition d’une architecture d’ensembles et des propositions concrètes pour faire place à une sixième république où :

  • Le président a une fonction et des moyens pour incarner le long terme
  • Une troisième chambre , une assemblée du long terme, a un pouvoir d’initiative et de véto pour ce qui ressort de son champ de compétence
  • Un collège du futur composé pour moitié d’experts et pour moitié de citoyens travaille pour éclairer solidement et démocratiquement les enjeux de...

Le révisionnisme monétaire
De : Alain Grandjean

picsou-revise-la-monnaie
28 Oct 2011

Par Gabriel Galand et Alain Grandjean, économistes, membres du groupe de travail sur les questions financières mis en place par la FNH - A lire également sur le blog dédié.

Tout à leur conviction que la création monétaire ne peut être mise au service de tous, et notamment ne peut financer des investissements collectifs, certains économistes en viennent à nier la possibilité même de la création monétaire.

Faisons d’abord une description rapide des mécanismes bancaires qui conduisent à la création monétaire.

L’opération comptable fondamentale est la suivante (opération I).

  ACTIF PASSIF...

Comment peut-on manquer d’argent pour…sauver la planète ?
De : Alain Grandjean

homme-affaires-manger_~jad0018
23 Nov 2010

« Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché, alors on saura que l’argent ne se mange pas. »1

Je ne sais pas si cette citation est authentique, mais elle reflète bien le paradoxe à lever : comment peut-on manquer de quelque chose qui se crée ex nihilo ? Manquer de poissons, de pétrole, de minerais…c’est possible, puisque ce sont des ressources finies et non renouvelables. Elles sont détruites dans nos processus de production et de consommation.

Mais l’argent, une fois créé d’un simple jeu d’écritures, circule d’une poche à l’autre. Il n’est pas consommé au sens où l’est le poisson que nous...

Financement du long terme (Billet invité : Nicolas Bouleau)
De : Alain Grandjean

nicolas-bouleau
30 Juin 2010

Le cours de Nicholas Stern au Collège de France "Gérer les changements climatiques, promouvoir la croissance, le développement et l’équité" a été clôturé les 7 et 8 juin derniers par une conférence internationale co-organisée par Roger Guesnerie focalisant la réflexion sur deux points cruciaux du changement climatique : l’économie du long terme et la promotion de l’innovation.

Cette initiative heureuse était le débouché naturel et attendu de l’enseignement de Nicholas Stern où celui-ci avait présenté une vision panoramique et pragmatique de ces problèmes dans leur configuration physique, économique et politique. Ces leçons, au nombre de six, n’ont pas fait appel à des modèles économiques sophistiqués où les phénomènes sociaux sont "expliqués" par des boîtes noires mathématiques. Il s’agissait au contraire d’une présentation...

Le financement des retraites, la dette publique et la dette écologique
De : Alain Grandjean

about
30 Avr 2010

Le parallèle est souvent fait entre dette publique et dette écologique. La question du financement des retraites redonne de la vigueur à cette comparaison qui me semble pourtant dénuée de fondement. Particulièrement parce que la dette publique est un faux problème, dont la solution est simple comme de l’eau de source.

Dans le domaine comptable toute dette est contrepartie d’une créance, les deux s’annulant. C’est d’ailleurs en gros ce qui se passe quand la monnaie s’effondre, comme au temps de la république de Weimar. Les débiteurs se sont enrichis de la somme perdue par les créanciers. L’économie allemande dans son ensemble ne s’est pourtant pas effondrée à l’époque1. Au contraire, quand les ressources physiques viennent à manquer, comme sur notre bonne île de Pâques (Lire notre livre "

journal

Bibliothèque et papiers de référence