flame

Les actualités

Lord Adair Turner : Un homme du sérail prône une réforme radicale de la monnaie, du crédit et des banques
De : Mireille Martini

Catégories :
between-debt-&-devil-adair-turner
6 Jan 2016

Lord Adair Turner a été président de l’Autorité des Services Financiers, le régulateur britannique, de 2008 à 2013. Il est actuellement président de l’Institute for New Economic Thinking (INET), un des trop rares think tank d'économie hétérodoxe.

Son dernier ouvrage attaque frontalement le libéralisme économico-financier qu’il rend responsable de la stagnation séculaire qui menace l’économie mondiale. Il appelle à une réforme radicale de la monnaie et du système bancaire, bien au-delà des voies suivies jusqu’ici en allant jusqu'à, sous condition de strict contrôle du politique, réhabiliter la relance par création monétaire publique (Voir cette conférence vidéo au FMI). L’ouvrage, très documenté et chiffré, est écrit dans un langage simple et...

La place du nucléaire dans une trajectoire 2 degrés
De : Alain Grandjean

simpsons-nucleaire-trajectoire-2-degres
29 Déc 2015

Les politiques énergétiques jouent un rôle déterminant[1] dans l’atteinte des objectifs climatiques qui ont été fortement réaffirmés dans l’accord de Paris à la COP21. Deux tiers de nos émissions mondiales de GES sont dues à la combustion des énergies fossiles. Le nucléaire étant une source d’énergie peu carbonée la question de sa place dans le mix mondial et de son évolution est incontournable. Avant de l’aborder il est utile de rappeler, en quelques points, le contexte dans lequel cette question se pose.

1 Nous consommions en 2010 environ 12 GTep[2] en énergie primaire, pour 7 milliards d’habitants, soit 1,7 Tep par habitant, cette moyenne cachant une grande inégalité[3] : de quelques centaines de kep...

Carbone 4 a les honneurs du Canard enchaîné
De : Alain Grandjean

canard-une
18 Déc 2015

Dans son analyse de la COP21 (la COP est pleine, page 5) du n° 4964 du 16 décembre le Canard nous fait un grand honneur en affirmant : 

« …L’atome, si vertueusement bas carbone a bénéficié du lobbying très efficace d’Alain Grandjean et de Jean-Marc Jancovici, fondateurs de l’agence Carbone 4, dont les clients sont EDF et Engie. Ils sont allés répétant que le nucléaire représentait « une partie de la solution… » (voir scan ci-contre)

Ce mini procès en sorcellerie mérite quelques éléments de réponse ;

1 Carbone 4, cofondée en effet par Jean-Marc Jancovici et moi-même en 2007, est une société d ‘étude et de conseil (et non une agence) qui a réalisé depuis sa création des centaines de mission pour plus de...

Climat : 2015, l’année d’un tournant et d’un accord historiques
De : Alain Grandjean

celebration-cop21-illustration
13 Déc 2015

La COP21 et tous les travaux qu’elle a entraînés, tant dans sa préparation que dans celle des événements qui l’ont précédés et entourés, marqueront notre histoire collective. L ‘accord de Paris [1] accepté le 10 décembre 2015 au consensus entre 195 pays – un véritable tour de force diplomatique, voire un miracle – en est le point d’orgue. Même s’il est, en tant que tel, insuffisant pour endiguer la dérive climatique, il est indéniablement une base de départ pour une transformation accélérée de nos économies vers un monde bas-carbone.

N.B. Suite à plusieurs messages, j'ai corrigé plusieurs coquilles ou inexactitudes de la première version postée dimanche 13 décembre à 20H00. Merci à ces  lecteurs vigilants et à tous ceux qui trouveraient  d'autres...

Anthropocène : peut-on concilier lucidité et optimisme ?
De : Alain Grandjean

we-are-destroying-earth
8 Déc 2015

L’ampleur et l’étendue des  impacts sociaux et environnementaux présents et à venir de l’activité humaine sont écrasants pour le moral. La dépression ou le fatalisme peuvent saisir d’entrée de jeu celui ou celle qui ouvre les yeux.  Du coup certains préfèrent s’installer dans le déni sous une forme une autre : le diagnostic est mal fondé (climato-scepticisme), la technologie va nous sauver (techno-optimisme), pensons à autre chose (politique de l’autruche). Pour d’autres, la question ne se pose pas : c’est Dieu (ou toute autre manière de désigner un être supérieur et créateur) qui est à la manœuvre et soit nous condamne à  l’apocalypse soit va nous sauver. D’autres enfin se...

journal

Bibliothèque et papiers de référence