flame

Les actualités

La montée en puissance des ENR électriques ne nous mettra pas sur la paille !
De : Alain Grandjean

simpsons-nucleaire-trajectoire-2-degres
28 Jan 2020

Le gouvernement a demandé en septembre 2019 au PDG d’EDF de lancer une étude visant à évaluer la capacité de la filière nucléaire à construire 6 EPR en France tout en précisant qu’aucune décision n’était prise. La ministre de l’énergie Elisabeth Borne a indiqué le 8 janvier 2020 que la décision de construire ou non de nouveaux réacteurs nucléaires EPR en France ne sera pas prise avant fin 2022. Néanmoins le débat est réouvert : est-il opportun de se lancer dans cette aventure, même s’il est clair que le nucléaire est bas-carbone ce dont nous ne discuterons pas ici ? N’est-il pas préférable d’attendre de disposer soit d’un nucléaire compétitif et sûr soit de certitudes raisonnables sur le coût du stockage de l’électricité ? Et, en attendant, de remplacer par des énergies renouvelables électrique (ENRé), les réacteurs déclassés en...

 

Peut-on se passer de nucléaire en France ?
De : Alain Grandjean

Installation nucléaire de Pierrelatte, le 25 novembre 2011 (WITT/SIPA)
17 Jan 2020

Créer ou non un parc de nouveaux réacteurs nucléaires constituera, dans les prochaines années, un choix majeur pour l’avenir énergétique de la France.  Le parc existant a produit sur 19 sites 380 térawattheures (TWh), soit 380 milliards de kilowattheures (kWh) par an ces dernières années. Il est prévu de ramener à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité. Indépendamment de toute décision politique, les centrales existantes ne pourront pas être prolongées indéfiniment. Par ailleurs, l’exigence de réduction des émissions de CO2, et donc d’utilisation directe de combustibles et carburants fossiles dans les bâtiments, l’industrie et les transports conduira à une électrification accrue des consommations d’énergie dans ces trois secteurs, y compris une électrification de la production de l’hydrogène et une accentuation de son...

 

Règles budgétaires européennes, semestre européen et dérèglement climatique
De : Billet invité

Chroniques de l'Anthropocène
6 Jan 2020

Depuis plusieurs décennies, les règles budgétaires définies dans le Pacte de Stabilité et de Croissance constituent l’une des principales boussoles des politiques économiques européennes. En 2020, leur réforme est à l’ordre du jour : la Commission européenne va bientôt en dresser un bilan et faire des propositions pour les réformer. Ollivier Bodin contributeur régulier de notre blog décrypte pour nous l’état des réflexions sur cette réforme ainsi que ses enjeux car comme il le souligne il reviendra non seulement à la Commission de faire le point sur le chemin parcouru depuis les réformes des années 2011 et 2013, mais aussi de se projeter dans les dix prochaines années qui seront décisives pour le succès du Pacte Vert pour l’Europe qu’elle...

Déficit structurel, PIB potentiel : des indicateurs budgétaires très discutables !
De : Alain Grandjean

Les Shadoks
3 Déc 2019

Les traités européens imposent le respect de règles de déficit et de dette simples à exprimer : le déficit public ne doit pas être supérieur à 3% du PIB et la dette publique supérieure à 60% du PIB[1]. Nous avons vu[2], cependant, que ces règles font l’objet d’interprétations dans le cadre de la procédure de déficit excessif et qu’il est donc possible de proposer des approches permettant notamment d’investir plus malgré cette contrainte apparente. Nous allons évoquer ici des notions introduites dans le Pacte de Stabilité et de Croissance (PSC) qui ont complexifié les règles ci-dessus pour limiter des biais réels ou supposés. Nous verrons in fine qu’il n’est ni utile ni souhaitable de les maintenir si nous voulons accélérer...

Des nouvelles du Manifeste étudiant pour un Réveil écologique
De : Alain Grandjean

pour-un-reveil-ecologique
20 Nov 2019

Un an après le lancement du Manifeste étudiant pour un Réveil écologique, le collectif Pour un réveil écologique lance un site à destination des étudiants et des jeunes diplômés . Le Manifeste avait montré la volonté de plus de 30 000 étudiants de réconcilier leur vie académique et professionnelle avec leur conscience de la crise environnementale, trop souvent limitée à la sphère de l’engagement personnel. En tant qu’étudiants et futurs actifs, les signataires sont en effet particulièrement légitimes pour agir sur ces deux champs. Un an et de nombreuses rencontres plus tard, le collectif est d'autant plus convaincus qu'ils disposent d'un réel pouvoir d’action sur ces sujets. Ce nouveau site met à disposition du plus grand nombre l’expérience...

journal

Bibliothèque et papiers de référence