Home
»
Tag : Politique de relance
ic_flame

Politique de relance

Sortir du piège de la dette publique
De : Alain Grandjean

Illustration de Caglecartoons
3 Mar 2017

La dette publique française agite les marchés. Comme le dit le banquier Marc Fiorentino[1] :

« Comment sait-on que la dette française est au centre des attentions des investisseurs ? Par les volumes traités. On traite actuellement sur les marchés des volumes record sur la dette française. Des volumes que nous n’avions pas vus depuis la crise de la zone euro. Juste pour vous donner une idée de l’ampleur du phénomène, il se traite chaque jour en février 16 milliards d’euros de dette française, il y a un an, c’était la moitié exactement. C’est une progression spectaculaire. Et la différence de taux avec l’Allemagne est au plus haut depuis 4 ans. »

Comment en serait-il autrement à proximité d'échéances électorales où Marine Le Pen pourrait gagner ? Et où, comme il y a 5 ans, les « marchés », dit...

Transition énergétique : le gouvernement doit tracer un cap ambitieux et clair
De : Alain Grandjean

contribution-debat-transition
21 Juil 2013

[Article publié dans le Nouvel Observateur]

Le Débat National sur la Transition Énergétique se termine avec plus de 150 propositions d’actions, dont une dizaine ne font pas consensus. Certes, ce ne sont pas les moins importantes. Mais en déduire que ce débat est un échec, comme le titrent certains médias, est une contre-vérité, blessante pour tous ceux qui sont engagés ensemble pour réfléchir à l’avenir de la France.

Sur la forme, rappelons d'abord que la synthèse produite le 18 juillet a bien été signée par tous les acteurs (regroupés dans sept collèges), à l’exception du syndicat FO, qui avait pris cette décision de principe depuis fort longtemps (Voir l'article)....

La transition énergétique est la clef de la sortie du marasme actuel
De : Alain Grandjean

le-montage-sft-societe-financement-transition-energetique
13 Mai 2013

L’Europe ne se sort pas de la crise dans laquelle elle est entrée suite à celle des subprimes américains en 2008. Même si le PIB n’est pas un indicateur pertinent du bien –être social il permet de visualiser les variations de l’activité économique et sa chute  dans la zone Euro.

Les réponses actuelles qui consistent à tenter de limiter les déficits publics plus ou moins rapidement répondent à deux exigences apparemment incontournables :

  • rassurer les « marchés financiers » et limiter les taux d’intérêt pour contenir le service de la dette,
  • retrouver une certaine crédibilité en montrant à nos partenaires allemands et  à la Commission Européenne que  nous sommes enfin capables de tenir des engagements.

journal

Bibliothèque et papiers de référence